Navigation


 Articles


 Retour au forum

Metamorph 6IV   

La discrimination des Pokémontures, ou l’univers Pokémon de l’esclavage

Admin | Publié sam 3 Nov - 16:56 | 998 Vues

La discrimination des Poké-montures, ou l’univers Pokémon de l’esclavage


Tymaël m’a menacé de son fouet, me poussant à rédiger un article Pokémon tel un esclave de Métamorph 6IV. Et ça tombe bien parce qu’aujourd’hui on va parler de l’esclavage et des discriminations dans l’univers Pokémon. Pourquoi un Tauros est utilisé comme Poké-monture et pas Rattatac ? Pourquoi utilise-t-on des Pokémon pour des tâches ingrates alors que d’autres sont nos compagnon d’amour pour toujours ? Et bien nous allons répondre à ces questions dans ce petit sujet.


L’esclave à CS

Tiens tiens tiens ! N’a-t-on pas déjà eu dans les 6 premières générations, un Pokémon dit “esclave à CS” ? Mais si ! Rappelez vous ! Ce petit Pokémon bidon qui était la solution pour avancer dans l’aventure tout en évitant que vos “vrais” Pokémon n’ai des attaques pourris. Moi personnellement sur ROSA, j’avais utilisé Latios pour Plongée, Cascade, Vol et Flash. Aujourd'hui je le regrette.

Je sais c’est triste, mais ce comportement de dresseur est le premier niveau de l’esclavage des Pokémon. Merci Castorno, Lineon et pleins de Pokémon de début d’aventure qui vous accompagne jusqu’à la ligue pour finalement être abandonné sur la ligne d’arrivée.

Pourquoi cela est-il ? Tout simplement parce que vous, dresseurs, ne souhaitez que le meilleur pour vos combat, une attaque cascade c’est quand même bien moins intéressant que surf. Flash, ça m’ennuie déjà beaucoup de l'utiliser pour sortir d’une grotte alors en combat n’en parlons pas. C’est cette attitude qui a entretenue la discrimination dans Pokémon.

Cet esclavage évoluera à partir de la septième génération. Mais pour le meilleur ou pour le pire ?



Les Poké-montures

Oui, les Poké-montures, présentées comme une innovation pour le dresseur exploite encore et toujours des Pokémon, juste des différents. L’esclavage moderne protège le dresseur de mauvaise pratique, mais le gouvernement Pokémon prends ce mauvais comportement à sa charge. En effet, ces Poké-montures bien que humainement loué aux dresseurs, ont été rigoureusement sélectionnés pour être les meilleurs outils possible. ce sont tellement simplement des outils qu’une simple touche raccourcis permet d’invoquer le Pokémon de votre choix à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et surtout depuis n’importe quel endroit. La maltraitance à l’état pur.

Oublions l’esclave à CS et créons les Poké-montures. Cependant tout comme les esclaves à CS, n’importe quel Pokémon ne peut pas être utilisé. Prenons le cas de la course. Tauros est un excellent candidat, rapide et avec un dos suffisamment large pour porter un ou plusieurs dresseurs. On exclut donc tous les petits Pokémon, ou les trop lent.

Cependant pourquoi ces disparités ? Nous avons pourtant vu dans l’anime, par exemple, que même s’il ne peuvent être montés, certains Pokémon peuvent tirer leur dresseur. Nous allons nous attarder sur le cas de Ondine et de son Stari qui la traîne à travers les courants marins pour l’amener à bon port. Ceci est la preuve que n’importe quel Pokémon peut avoir son utilité. Cependant, nous trions et rangeons les Pokémon dans des cases qui nous arrangent bien.


3 Cas distinct

La discrimination n’est pas créé que par le jeu Pokémon, mais aussi par le dresseur. Nous pouvons l'expliquer en trois cas, allant du plus joyeux au plus triste :

  1. L’affectif

  2. L’outil

  3. L’oublié


L’affectif est le Pokémon que vous allez chérir et conserver tout au long de l’aventure. Souvent le starter, par exemple, ou tout autre bestioles pour laquelle vous allez créer une hype. Un désir qui montait parfois même avant sa première rencontre. Le découverte en avant-première par fuite d’informations, permettent parfois de déterminer si tel ou tel Pokémon sera dans notre équipe pour battre la ligue. Vous créez un désir, et l’affectif sera d’autant plus grand quand il rentrera dans votre équipe. Ce groupe d'affect est le groupe fixe de votre amour pour la partie en cours.


L’outil est quant à lui le Pokémon qui vous sera utile et juste utile pour avancer facilement, c’est le cas notamment des “esclave à CS” ou des Poké-monture. Ces Pokémon ne seront dans vos souvenir qu’un caillou dans votre chaussure. Vous les connaîtrez aussi vite que vous les oublierez. Prenons l’exemple des Poké-montures Surf d’Alola. Vous avez Lokhlass et Sharpedo. Que se passe-t-il quand vous obtenez Sharpedo, vous oubliez aussi vite Lokhlass, plus lent et surtout qui ne peut rien briser sur son passage. Même utilité, avec un bonus, Sharpedo est le surf qu’il vous fait.


Bien qu’il s’en approche, il ne rentre tout de même pas dans la catégorie des oubliés. Ces Pokémon que vous n’avez vu que quelque fois et que vous avez capturé uniquement pour remplir votre Pokédex et ainsi débloquer le sacro-saint Charme Chroma. Des Pokémon que vous allez ranger dans votre boîte PC ou dans votre Poké-banque pour les plus chanceux. Enfin si on peut parler de chance, car ce n’est ni plus ni moins que de l’emprisonnement. Si ce groupe s’appelle les oubliés, ce n’est pas pour rien. Je cite : Lewsor, Grelaçon, Maracachi ou Ecayon. Beaucoup d’oubliés sont relâché, et on leur espère le meilleur dans leur nouvelle vie de liberté.


Le travail forcé

N’oublions pas qu’au-delà du jeu, il y a aussi un anime qui nous vends le travail forcé des Pokémon comme une vertu pour le monde des humains. Je prendrais rapidement pour exemple le M.Mime de la mère de Sacha, de corvées de balai à chaque apparition jusqu’à ses vacances à Alola. Que dire de plus sinon que des Lippoutou est au service du Père Noël dans un épisode fantastique de la première saison. Ce sont tous simplement des lutins de mains d’oeuvre gratuite pour préparer Noël.

Si vous prenez le temps d’analyser un peu l’anime vous trouverez plein de référence aux corvées et au travail forcé pour les Pokémon dans l’unique but de faciliter la vie des êtres humains, considérant les Pokémon comme une sous race ne méritant pas d’être traité d’égal à égal.


Les idéologies de non discrimination

Il ne faut pas voir le verre à moitié vide ici. Bien que l’exploitation des Pokémon est une monnaie commune, nous pouvons retrouver des courants de pensées. L’esclavage en premier, avec la Team Rocket. La capture des Pokémon en masse dans l’unique but de dominer le monde. Vous me direz que toutes les Team de vilains utilise les Pokémon pour faire aboutir leur vils desseins. Et c’est le cas. La question est comment se comporte-t-il avec leur Pokémon ? Comment les traite-t-il ? Ce n’est pas parce que le but de l’organisation n’est pas louable que la manière de les utiliser l’est également.

On s’interrogera plus en détail de cette idéologie avec le personnage de N (de son nom complet Natural Harmonia Gropius). Avec une enfance isolé dont les seuls contact étaient des Pokémon, N développa une forte empathie envers cette espèce et en fit son Galopa de bataille. C’est cette quête d’égalité entre humain et Pokémon qui le poussera à nous affronter à plusieurs reprise dans les jeux NB&NB2 de la cinquième génération. Ce scénario est, de mon avis, aussi là pour faire réfléchir le joueur sur son propre comportement envers ses Pokémon. Et c’est la conclusion de N, annonçant qu’il voit que l’on peut combattre avec des Pokémon tout en les traitant comme des égaux, qui nous pousse à nous améliorer en tant que joueurs, en tant que dresseur et en tant qu’humain.

Après des années de maltraitance animal, Game Freak a voulu redorer son image en nous versant un message de paix et d’équilibre à travers cet opus. Mais aujourd’hui que peut-on faire pour éviter la discrimination dans Pokémon à notre échelle ?


Le droit commun

Je reprendrais le célèbre premier article de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : “Les Pokémon naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.”

“Les Pokémon naissent et demeurent libres”. La capture étant la mécanique de base de Pokémon, il faut penser au delà et se préciser que si on aime quelqu’un suffisamment fort, on le laisse partir. À l’image de Sacha qui relâche sans compter ses Papilusion, Dracaufeu ou autres. La liberté est la plus belle forme d’amour.

“Les Pokémon naissent et demeurent égaux en droits”. Il ne faut plus se limiter à certains Pokémon pour l’aventure, il ne faut plus considérer les esclaves à CS comme des boulets, il ne faut plus limiter les Poké-montures à leur plus simple action. Vous pouvez nager à “dos” de Stari, obtenir une vue d’aplomb accrocher à votre Baudrive. Chaque Pokémon est unique et chaque Pokémon à son utilité. Même Insolourdo peut vous aider à sortir d’une grotte grâce à sa capacité à creuser des tunnels. Donnez leur chances à chaque Pokémon et chaque Pokémon vous donnera une chance.

“Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune”. Parmi les Pokémon, il n’y a pas de classe, aisée ou pauvre, éduqué ou analphabète (sauf Qulbutoké). Les distinctions sociales qui sélectionne des esclaves de tâches ménagères sont créés par l’homme. M.Mime n’est pas plus fait pour le ménage qu’un Zigzaton. Ne créez pas des cases pour les Pokémon.


Une solution pour un meilleur équilibre

Maintenant que je vous ai fait réfléchir sur l’exploitation des Pokémon selon leur capacité et non leur désir, je vais vous proposer quelques pistes pour améliorer tout ça.

Avant tout, nous devrions pouvoir choisir le Pokémon qui deviendra notre Poké-monture. Beaucoup de Pokémon peuvent servir dans beaucoup de situation. Nous avons 807 Pokémon, nous pouvons avoir 807 Poké-monture.


Nous devrions aussi, en tant que joueur, équilibré le temps que nous accordons à chaque Pokémon capturé. Offrir du temps à l’extérieur à chacune de nos captures. Offrir du bonheur, de la Poké-Récré, des Puffins. Retourner de temps en temps sur notre Poké-banque pour faire sortir de ce coma artificiel les Pokémon que l’on y a mis. Game Freak devrait implémenter un genre de Multi-Exp pour le temps passer en extérieur. Les îlots de la septième génération était un très bon moyen de faire prendre l’air à nos Pokémon capturés.


Les discriminations dans Pokémon sont très nombreuses, et le seul moyen de les corriger est qu’à votre échelle vous offriez le meilleur traitement à vos Pokémon. Tous et de manière équitable. Fini les rébus, bonjour l’utopie.


À propos de l'auteur