AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  RechercherRechercher  MembresMembres  Chat / DiscordChat / Discord  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 [Fanfic] L'âme de la vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Lun 6 Mar - 11:25

Voici ma fanfic : L'âme de la vengeance.

/!\ Annonce ! Après trois mois et demi d'arrêt, je reprend enfin Âme de la Vengeance ! /!\

Chapitre 1:
 

Chapitre 2:
 

Chapitre 3:
 

Chapitre 4:
 


Sur ce, merci d'avoir lu jusque là, et n'oubliez pas, j'ai un discord pour pouvoir discuter librement de la fic ici.

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !


Dernière édition par Gentoku le Dim 10 Sep - 11:37, édité 8 fois
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Lun 6 Mar - 19:54

Akeuh koukou le fofo !
Voici le deuxième chapitre de ma fanfic !
Bonne lecture =D

*********

Chapitre 2 : L’île aux merveilles

- Héos ? Rrrh, où est-il ? Je flaire beaucoup de mouvements hostiles, c’est dangereux ici.


Je sors donc du labo avec le Professeur, moi lassé par avance et lui excité comme une puce.

- Et sinon Monsieur, comment on y va sur cette île ? On devoir ce déplacer jusqu’à Carmin-Sur-Mer ?
- Tu penses vraiment qu’avec mon âge avancé, je vais me risquer à me promener dans les hautes herbes jusqu’au port de Kanto ? Voyons Héos, nous avons les Pokémon pour nous aider dans notre vie quotidienne !

Sur cette phrase, il lance une Pokéball en l’air. Lorsqu’elle s’ouvre, un splendide Roucarnage en sort. Cette bestiole est quand même magnifique avec sa crinière étincelante et son plumage soyeux. A peine sorti de sa Pokéball, le Pokémon s’est baissé et a étendu ses ailes, pour nous inviter à monter.

- Héos, prépare toi, nous allons nous envoler vers notre destination. Roucarnage, utilise Vol !

La phrase aussitôt prononcée que le Pokémon est parti de suite, sans de faire prier, et vole à une vitesse impressionnante.

- Dans combien de temps on sera là bas Monsieur ? A cette vitesse, ça va être super rapide non ?
- D’ici une quinzaine de minutes nous y serons. Roucarnage est mon Pokémon de déplacement favori, l’un des plus rapide qui soit. A l’état sauvage, il peut aller jusqu’à Mach 2, mais il ne s’amusera pas à le faire là.
- Wow, sacrée bestiole en effet
- Et ce n’est pas plus impressionnant des Pokémon, loin de là, son double type Normal/Vol est plutôt commun il faut l’avouer, mais il est docile et très efficace dans son rôle. Je vais appelle Ciléo pour voir si l’activité près du volcan n’est pas revenue à la normale entre temps.
- Pas le plus impressionnant hein ? J’demande à voir ça moi !
- Tu le verra, ne t’en fais pas. Oui, Ciléo ? Bien merci. L’activité alors, toujours au bon fixe ? Comment ça, c’est encore pire qu’avant-hier ? Je croyais que c’était stable. La chaleur augmente au sol ? C’est génial ! Ça veut bien dire qu’il est là ! Je suis déjà en chemin, nous arrivons d’ici quelques minutes.

Au fur et à mesure de la discussion, le Professeur me semble de plus en plus excité. On dirai vraiment un enfant quand il est comme ça. Je suppose que c’est comme ça pour tout les scientifiques quand ils sentent qu’ils sont sur le point de faire un découverte majeure mais c’est assez flippant quand ça arrive à côté de nous.

Quelques minutes après la fin de l’appel du Professeur, le Roucarnage atterrit tranquillement sur l’île. La première chose qui m’a frappé, c’est la taille de leur centre Pokémon. Il est vachement grand Au moins deux fois comme celui des autres villes. D’ailleurs, on s’y dirige dans ce centre.

- Hey, Monsieur, pourquoi ce centre Pokémon est-il aussi énorme ? Alors que l’île est toute petite, j’ai du mal à comprendre à quoi ça sert.
- Si ce centre Pokémon est comme ça, c’est car en réalité, il abrite la base de transfert des données entre les 7 régions qui peuplent notre continent. Grâce à ce système, un habitant de Kanto, qui stocke donc ces données et ces Pokémon à Kanto peut tout de même retirer ses Pokémon dans quelques régions où il se trouve. C’est mon comparse, Ciléo qui a tout fait, cet homme est un vrai génie.
- Pas mal en effet, il est bon le mec.

Pile au moment ou je fini ma phrase, on entre dans le bâtiment. C’était tout aussi démesuré qu’à extérieur, mais au moins, vu de dedans, ça avait un sens. Et là j’ai vu celui que je suppose être Ciléo. Faut dire, chemise trop serrée, verre de lunette en cul de bouteille, teint blanc, cheveux mi-long sans vrai coupe. Le mec fait tout pour ressembler le plus possible à un scientifique bien chiant.

- Bonjour Ciléo.
- Comme c’est surprenant tiens. Dis-je dans ma barbe.
- Tu as dis quelque chose Héos ?
- Nanan, rien du tout
- Bonjour Professeur ! Venez vite voir ça, c’est vraiment alarmant ! Dit le binoclard, visiblement paniqué.

Ils sont donc parti voir un écran sur le quel est affiché une sorte de graphique en mouvement constant. En hausse pour être plus précis. Le professeur reviens vers moi quelques minutes après avoir observé cet écran.

- Héos, nous devons nous dépêcher, nous devons absolument voir ce qu’il se passe au Mont Braise, le taux d’activité est vraiment très élevé, même si Sulfura est là-bas, il se passe autre chose, et de grave.
- Bah allons-y plutôt que de discuter comme ça. Plus vite on règle le soucis, plus vite on sera rentrer au moins.
- Tu as raison, dépêchons nous.

Sur ces mots, on est parti vers le l’est, pour prendre une petite barque qui nous mène directement vers la suite de l’île, une partie bien plus grande, un mélange entre plaine et plage, mais pas civilisée du tout, seuls les Pokémon sauvages et quelques Dresseurs sont présents. Cet endroit est quand même incroyable, dans le même lieu, il y a un des plus éminent scientifique, un lieu qui ressemble à une réserve naturelle et pour finir, un Pokémon légendaire. Paye la description que je pourrai faire de cette île à ma sœur.
Une fois sortit du côté plage, on monte encore sur un bateau qui nous amène cette fois au nord, le dernier lieu de cette île : le Mont Braise.

*********

Voilà pour le 2ème chapitre.
Merci d'avoir lu !
N'hésitez pas à me laisser vos commentaire, que ce soit ici ou sur le Discord.

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 1:12

Pour ceux et celles qui veulent discuter librement de ma fic sans polluer notre Discord chéri, voici le mien Ici

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Pokeball

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 2:22

Alors dès le premier paragraphe de ton premier chapitre, tu fais quelque chose de très chelou.
Je vois l'intention de vouloir décrire l'apparence de ton personnage principale, mais c'est très mal amené.
Lorsque l'on écrit une histoire, on laisse généralement libre court à l'imagination du lecteur.
Ou si l'on veut vraiment accentuer certains très physiques, on le fait généralement via un autre personnage.
(Et pas dès le premier chapitre ni dès le premier paragraphe ça fait vraiment forcé et pas naturel)
Exemple :
- Wow tu as vu Jean-Didier, il est énorme, il fait aux moins 2m !
- Jean-Didier c'est qu'une montagne de muscles, rien dans la cervelle.
 
C'est très bien d'écrire ton histoire en ayant clairement l'idée des traits physiques et de personnalité de tes personnages,
Je t'invite à faire un Word par personnage où tu écriras leur background, leurs traits physiques, leur personnalité et etc
Et de petit à petit les amener dans ton récit. Pour qu'on découvre les personnages en même temps que l'histoire.
Par exemple si ton personnage possède des longs cheveux et qu’ils font une randonnée dans les bois plus tard dans le récit amener ce détail de cette manière par exemple :
Devant moi, Anna ouvre toujours la marche dans cette jungle bizarre, ses cheveux longs ne cessant de s’agripper aux branches.
 
Encore une fois tu refais quelque chose qui me dérange par la suite, c'est que tu dévoiles directement que ses parents ont été assassinés.
Tu devrais laisser plus de suspens dans ton récit.
 
Ensuite c'est du chipotage mais que ton personnage dise "Je n'ai pas de Pokémon" fait très barbare.

Tu devrais plus humaniser ses émotions envers les Pokémons ce qui créerait une meilleure synergie si je puis dire ainsi

Ta phrase :
Mais hélas, je n'ai même pas de Pokémon, donc pour l'héroïsme, on repassera.

Version un peu modifiée par mes soins :
Mais hélas, je n’ai aucune expérience en matière de Pokémon, donc pour l’héroïsme, on repassera.

Je t’avoue que je ne me suis pas non plus pris la tête, mais,  tu devrais voir directement que cela donne moins au personnage Héos cette allure esclavagiste qui veut un Pokémon uniquement pour parvenir à ses fins et assouvir son désir de vengeance.
 
Ensuite encore un gros problème qui est pas mal dérangeant c’est que tu insistes BEAUCOUP TROP sur le fait que Héos n’ait pas de Pokémon en sa possession/aucune connaissance. Et évidemment cela rend la suite que bien trop évidente, malheureusement.

Encore une fois tu re-insistes sur le fait qu’il n’a aucune connaissance sur les Pokémons, cette fois ci via Chen qui lui dit qu’il n’a aucune connaissance scientifique sur le sujet. Et qu’il n’a aucun Pokémon en possession et qu’il ne peut se défendre.

Alors je vais m'arrêter là pour aujourd'hui je lirai le chapitre deux demain :) Sache que mes remarques sont loin d'être méchantes et loin de moi l'envie de te bizuter ou de te démotiver. J'encourage à écrire, peu de gens le font de nos jours!
Sur ce, bonne continuation!
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 15:25

Sympa. J'aime bien le style c'est frais. Un texte à la première écrit au familier c'est un choix qui se respecte.
Il y a quelques fautes (au "beau" fixe est l'expression exacte, pas au "bon fixe") mais dans l’ensemble c'est vraiment correct niveau syntaxe et orthographe.

L'histoire est prenante et les choix artistiques la rend immersive. J’attend la suite
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 16:05

Merci de vos commentaires Ashizo et Djinn 

Je devrai sortir le prochain chapitre d'ici quelques heures, le temps que je rentre chez moi

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 23:23

Oyé oyé tout le monde !
Le chapitre trois est là !
Bonne lecture à vous =D

********


Chapitre 3 : L’oiseau de légende

- Où je suis tombée ? Aucune idée, je dois retrouver les autres…


On prend donc le bateau en direction du Mont Braise. Mais quelques chose m’intrigue, la température. Elle est pesante tout à coup, comme une énorme vague de chaleur. Mais je ne m’inquiète pas spécialement, étant donné qu’on se rapproche d’un oiseau légendaire qui joue littéralement avec le feu.
Quelques minutes plus tard, on arrive sur le sable de notre lieu de destination. Le Professeur semble souffrir de la température mais est tellement excité de voir Sulfura, qu’il continue d’avancer.

- Dites Monsieur, Sulfura est là n’est-ce pas ? Je veux dire, la chaleur tout ça, ça confirme ce que vous pensiez non ?
- Oui Héos, tu as raison. Cependant, aucune de ses apparitions n’ont provoqué une telle canicule, il doit faire 40 degrés ici, alors que nous sommes à 500 mètres du sommet de la zone. Il est normalement parfaitement capable de contrôler sa chaleur externe, le Héros de Kanto, Red, l’avait approché et même touché ! Quel dommage que je n’étais pas autant intéressé par les oiseaux légendaire à cette époque...
- Je pense pas qu’il se serai amusé à le faire aujourd’hui.
- Je ne pense pas non plus, c’est bien pour cela que je le relève, il se passe quelque chose d’étrange là haut. Hâtons-nous avant de ne plus pouvoir avancer.

J’acquiesce rapidement avant d’accélérer le pas, faudrait pas lui faire louper son rêve au vieux. Au fur et à mesure qu’on remonte le chemin, on voit les Pokémon sauvages fuir en masse. Rien de très rassurant tout ça. Mais qu’importe, le Professeur ne fera pas demi-tour avant d’avoir vu Sulfura. Ou de mourir desséché. Au choix.
Une centaine de mètres plus tard, une nouvelle vague de chaleur s’abat sur nous, augmentant la température de sûrement 5 degrés, faisant fuir même certains Pokémon Feu. Le Professeur manque de tomber dans les pommes, heureusement que j’ai des réflexes, il se serai bien ramassé. Je m’attendais à ce qu’il fasse marche arrière mais même pas, il semble même avoir encore plus avoir envie de monter. Vraiment hallucinant parfois le Prof.
On met bien… 20 minutes pour faire les 300 derniers mètres tellement chaque effort est immonde à faire. Quand on a enfin fini de monter, je pensais tomber nez à nez avec le Pokémon recherché et bah… non, pas du tout, il nous reste encore bien 100 mètres. Génial.

- Euh… Monsieur, c’est quoi cette lumière bizarre là-bas ? Ça bouge dans tout les sens, c’est bizarre non ?
- En effet oui. Mais j’ai bien peur que cette lumière soit notre Graal.

J’essaie de voir plus nettement, je dois plisser les yeux comme pas permis, mais j’arrive un peu mieux à discerner ce qu’il se passe plus loin. Jusqu’à ce que la lumière éclate en quelque chose de plus grand, de clairement visible. Le Pokémon légendaire. Il est donc bien là le bougre. Mais c’est quoi le truc à côté ? Ça… L’attaque ?

- Monsieur, vous voyez vous aussi le petit truc qui bouge méchamment à coté de Sulfura ?
- Oui, mais je n’ai pas la moindre idée de que cela peut être. Avançons.

On reprend donc la marche, plus pour savoir ce qu’est la chose qui semble en vouloir au pigeon de légende.

- Nom d’Arceus ! C’est un Pokémon qui attaque Sulfura !
- De QUOI ?! Mais pourquoi un Pokémon s’attaquerait à lui ? Il est suicidaire ?
- Pourtant, j’ai l’impression que c’est lui qui mène la danse.

On continue donc à avancer. Jusqu’à arriver au niveau du combat. Un vrai ring de boxe. Notre oiseau favori du moment a l’air mal en point. L’autre Pokémon aussi, mais moins. Il à l’air d’être de type combat pourtant, il devrait être désavantagé, mais ça n’a pas l’air d’être le cas

TOI…

- Hein ? Vous m’avez parlé ?

Non, le Professeur n’a pas pu me parler. Il était bien trop obnubilé par ce qu’il voit. Si c’est par le combat, Sulfura ou l’autre Pokémon, j’en sais rien, mais c’est clairement pas lui qui m’a parlé. Mais quoi alors ?

Je suis rassuré, tu es enfin là

- Mais qui me parle bordel ?!

Je sais que c’est surprenant la première fois, mais tu t’habitueras vite.

- Commence par me dire qui tu es, je me détendrai après !

Très bien, je suis l’opposant de Sulfura. Enfin, de sa version enragée.

- Attend, t’es le Pokémon bleu là ?

En effet. Je suis un Lucario.

- Un Lucario ? Je ne connais pas de Pokémon qui ont ce nom. D’où tu viens ?

Pas le temps de parler de moi. Tu dois m’aider à calmer se Pokémon, si il continue, il va faire brûler l’île entière, voire plus.

Avant même que j’ai le temps de répondre, Sulfura lance une attaque Déflagration juste SUR-PUI-SSANTE. J’ai jamais vu un truc pareil, même dans les replays des matchs de la ligue Pokémon. Je plaque le Professeur au sol pour le protéger d’une éventuelle carbonisation.  

- Tu veux vraiment que je t’aide à battre ce truc ? Mais j’ai jamais fais de combat Pokémon et je connais même pas les attaques que tu apprends !
- Héos, à qui donc tu parles ?

Merde, il est sorti de sa transe ? Il doit me prendre pour un fou maintenant. Tant pis, je lui expliquerai plus tard.

- Monsieur, quel est le type d’un Lucario ? Et quelles sont ses meilleures attaques, à la fois propre à son type et efficace contre Sulfura ?
- Hein ? Euuh… Il est de type… Combat et Acier il me semble. Il maîtrise très bien les attaques Combat spéciale, Aurasphère par exemple. Et contre un Sulfura, je dirai Lame de Roc, Poing Eclair…

Même à peine sorti de son état de mort cérébrale, il est toujours prêt à étaler sa science, vraiment toujours bon d’avoir un Professeur Chen de poche.

- Lucario, tu es sûr de ton coup ?

Non. Mais je ne serai pas là si je n’étais pas prêt à tout pour stopper ce carnage.

- M’ouais, ça tien la route. Alors allons-y, de toute façon.

Pourquoi je fais ça moi ? Je suis sur le point d’aider un Pokémon à dégommer un légendaire. Je saurais pas dire pourquoi je vais le faire, mais j’en ressens l’envie, le besoin. J’ai comme l’impression que si je le fais pas… Bah je vais manquer un truc, voire pire. Bizarre comme sensation. Mais j’ai besoin de le faire, c’est instinctif, animal. Même si je voulais, je ne pourrait pas m’en empêcher. Mais de toute façon, j’ai pas prévu de m’empêcher de faire quoi que ce soit.

- Bon bah… Lucario, attaque Lame de Roc !

Le Pokémon Aura plante ses pattes avant dans le sol, puis les lève d’un coup, en projetant des tas de rochers pointu, droit vers Sulfura, qui esquive en utilisant Hâte. Juste après avoir fini, il lance un énorme Lance-Flamme que Lucario esquive facilement.

- Point-Eclair, en retombant !

Lucario frotte ces deux piques en métal une contre l’autre, provoquant une puissante étincelle, puis des tas, électrisant complètement ses pattes. Pendant la chute, il joint ces deux pattes et assène un violant coup à Sulfura. Je crois que ça l’a paralysé d’ailleurs, niquel.
Juste après cette attaque, Sulfura crache une Déflagration aussi puissante que la première. L’attaque était tellement puissant et soudaine que même Lucario n’a pas le temps de réagir. Tout d’un coup, Sulfura s’écrase au sol violemment. Lucario saute du haut de sa tête et me regarde.

J’ai l’habitude de me battre seul, je suis capable de réagir seul.

Wow, ce Pokémon est juste DINGUE ! Capable de tenir tête à un Pokémon légendaire ET de réagir seul ? C’est juste fou. Mais il faut que je reprenne mes esprits, on a montre à mettre K.O.

- Lucario, refait une Lame de Roc !

Même chose que tout à l’heure, les rochers volent vers Sulfura qui n’a pas bougé d’une plume. Probablement la paralysie. Il semble mal en point, je pense qu’il est bientôt hors d’état de nuire. Il faut l’achever avant qu’il ne libère une nouvelle vague de chaleur.

- Lucario, Aurasphère !

Il commence à ce mettre en place, corps droit, la patte droite vers le ciel, l’autre vers le sol. Il tourne lentement les bras en accumulant une sorte d’énergie bleue qui suit ses pattes. Il poursuit la rotation jusqu’à inverser leur places. Il les rejoint ensuite au niveau de sa pique avant. Se regroupement crée une sphère bleutée. Il récupère la sphère sur sa patte droite en la reculant, tout en tendant la patte gauche vers Sulfura. D’un mouvement puissant, il tend la patte droite comme si en mettant un coup de poing dans l’air, ce qui a fait partir la boule d’énergie à une vitesse folle, frappant l’oiseau en pleine tête.  
Ce dernier s’effondre, complètement laminé par l’Aurasphère. La chaleur tombe d’un coup, se remettant à la normale. Je regarde vers Lucario, fier de lui. Et de moi aussi, il faut le dire. Puis je me tourne vers le Professeur, qui semble complètement bloqué sur Lucario et moi. Décidément, il bloque souvent. Sûrement la vieillesse.  

- Héos… C’était… Impressionnant ! Comment es-tu capable de faire ça ?
- Il faut dire que Lucario a fait tout le boulot, il l’avait sacrément amoché déjà.
- Je ne l’aurai jamais achevé sans ton aide, Héos.
- Lucario… C’est donc avec lui que tu parlais n’est-ce pas ?
- Ouais, je suis pas encore totalement taré.
- Si le vieil homme ne m’a pas entendu, c’est car je ne parlais qu’à toi.
- C’est décidément très impressionnant. Fait remarquer le Professeur.
- On devrait rentrer, j’en ai marre d’être là moi, j’ai envie de rentrer, Anna doit s’impatienter, si elle ne s’inquiète pas.
- Nous n’avons pas totalement fini Héos, j’ai besoin d’une plume de Sulfura pour mes expériences. J’espère juste qu’elles ne sont pas chaudes.
- Je suppose que c’est bibi qui s’y colle.

Je marche donc en direction du piaf, qui est toujours complètement sonné d’ailleurs. Lucario lui en a vraiment mis plein la gueule. J’approche doucement ma main, histoire de voir si la chaleur augmente pas au fur et à mesure que je me rapproche de son corps. Bah non, il est pas si chaud que ça. Je choisis donc une plume et tire un coup sec pour la prendre. La douleur réveille le Pokémon, qui se relève tant bien que mal. Je crois que je ne me suis pas fait un ami sur ce coup là. J’espère juste qu’il ne va pas me juger plus beau en cendre qu’en vie.
Il me regarde, semble me sonder, puis semble me faire une sorte de révérence, comme pour me remercier. Il était vraiment dans un état second alors, Lucario ne disait pas de conneries, c’était même plus grave que ce que j’avais compris. Sulfura se retourne vers Lucario et lui fait la même sorte de révérence.  

- De rien Sulfura, je me devais de te venir en aide.
- Le piaf vient de te parler ?
- Oui, il vient de nous remercier de lui avoir tenu tête. Il a aussi confirmé ce que je pensais. Il n’est pas devenu fou de lui même, il a subi les effets d’ondes.
- D’ondes ? Je me demande bien qui pourrai faire se genre de chose, surtout sur des Pokémon aussi important à notre écosystème. Se demande le Professeur.
- Bonne question, mais faut qu’on rentre, je commence à avoir la dalle.
- C’est un bonne proposition Héos, rentrons. Lucario, tu viens avec nous ? Nous pourront t’offrir le gîte, voire même un endroit pour venir te reposer quand tu le souhaite et autant de temps que tu le souhaite.
- J’accepte volontiers, vieil homme. J’aurai besoin d’être seul à seul avec Héos. Je peux lui parler sans que personne n’entende, mais ce n’est pas son cas.
- T’as cas dire que j’suis nul tant que t’y es !

J’adore faire le mec vexé, ça gène tout le monde.

- En effet, tu ne sais pas faire autant de chose que moi avec ta pensée, on peut dire que comparé à moi, tu es nul.
-…

Aïe. Ça marche avec tout monde, mais pas les Pokémon visiblement.
Sur ce, le Professeur lance la Pokeball de Roucarnage pour repartir à Bourg Palette. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la journée était bien remplie.

*********

C'est fini pour le chapitre 3, un bien beau morceau, j'me suis bien amusé à le faire.
N'oubliez pas que j'ai ouvert un discord pour pouvoir discuter de ma fic en temps réel avec moi ici
A bientôt pour le chapitre 4 !

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 7 Mar - 23:50

"Lucario saute du haut de sa tête et me regarde." Hum... Quwhut? il saute du haut de sa tête je comprend toujours pas ....

Sinon c'est toujours cool. Le familier donne un effet de proximité avec le lecteur mais un excès de familier (voire vulgaire) peut faire sortir le lecteur de l'histoire. C'est une alchimie difficile à garder. Fais attention ^^
avatar
Pokeball

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 8 Mar - 3:26

C'est vrai que c'est bien marrant  de lire un récit écrit de manière si peu formelle.
J'attends la suite l'amigo.
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 8 Mar - 7:46

Djinn "Lucario saute du dessus de sa tête" à Sulfura ^^ (j'avais peur qu'elle pose problème cette phrase, mais lors de la relecture personne ne l'a relevée donc j'y ai pas touché)
Merci pour vos com en tout cas, ça fait plaisir ^^

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Dim 12 Mar - 16:30

Oyé oyé la peuplade ! Voilà le chapitre 4 de ma fic.
Bonne lecture.

*******


Chapitre 4 : Découvertes et rélévations


Le ciel devient de plus en plus sombre, je n’aime vraiment pas ça…


On atterrit donc à Bourg Palette, après cette longue journée. Le Professeur rappelle Roucarnage avant de ce tourner vers nous.

- Merci de ton aide Héos. Tu as été super. Lucario, ma porte t’es ouverte, tu peux venir quand tu souhaite.
- Pas de problème Monsieur. D’ailleurs, prenez la plume, je pense que vous en aurez plus besoin que moi
- Merci vieil homme. Je viendrai plus tard.
- Aucun soucis Lucario. Je vais m’en retourner au labo, j’ai hâte de commencer mes expériences pour voir qu’elles découvertes je vais bien pouvoir faire. A demain vous deux.

Sur ces paroles, le Prof fait demi-tour et rentre dans son labo, nous laissant seul, Lucario et moi.

- Héos, il faut qu’on parle.
- Je sais Lucario, suis moi, on va se mettre un peu à part. T’auras pas à forcer pour me parler sans que personne n’entende, au moins.
- Oui, merci

On se dirige donc vers le sud-ouest du village, dans un petit champ de fleur. Toujours sympa pour se ressourcer, surtout qu’il n’y a jamais personne ici. Je m’allonge dans l’herbe, comme à mon habitude. Lucario s’assoit juste à côté de moi.

- Alors ? Qu’est ce que tu as à me dire ?
- J’espère que tu es bien accroché, car ce que j’ai à te dire n’est pas simple, ni à entendre, ni à concevoir.
- Je pourrai pas tomber plus bas, alors vas-y.
- Bien. Alors, comme tu le sais, je suis un Lucario. Pokémon originaire de Sinnoh, de type Combat/Acier. Spécialiste de la détection et de la manipulation de l’Aura. Ça, c’était ce que tu as à savoir sur moi, ce que tout les dresseurs de Sinnoh apprennent à l’école.
- T’as bien raison de me le dire, on apprend pas les compétences des Pokémon des autres régions. On apprend leurs existence, mais pas ce dont ils sont capable.
- Je sais, c’est bien pour ça que je te le dis. La suite est autrement plus complexes. Je suis bien né à Sinnoh, j’ai été élevé par un dresseur attentionné et puissant. Cependant, un drame est arrivé.
- Ce qui explique en partie ta présence sur les îles Sevii.
- Oui, mais pas que. Le drame dont je parle n’est pas de décès de mon dresseur, il s’agit en réalité de son enrôlement dans la Team Rocket. Je n’ai pas voulu le suivre, je suis trop peu soumis à l’autorité de la Pokeball de part ma maîtrise de mon Aura, du coup j’ai pu me libérer de son emprise. Ce fut difficile pour moi de lui dire adieu… Mais pas pour lui, il m’a dit « Si tu ne veux pas me suivre, alors pars, je trouverai de meilleurs Pokémon que toi, de toute façon, je t’aurai viré un jour ou l’autre ». Il avait tellement changé.
- Wow, ça à du être dur à supporter.

Il a vraiment eu une vie de merde ce pauvre Pokémon. Ce faire larguer par son dresseur juste car il avait une opinion différente. Heureusement pour lui qu’il était capable de ce libérer de l’emprise de la Pokéball. Je n’ose même pas imaginer l’état mental des Pokémon restés avec lui.

- Au début, je me sentais perdu, mais ma force de Pokémon dressé m’a permis de facilement survivre. Mais j’ai continué à, en quelque sorte, traquer la Team Rocket. Pas spécialement pour savoir ce que devenait mon ancien dresseur, mais parce que leur Aura néfaste était telle que je me devais de les surveiller. J’ai trouvé et détruit quelques unes de leurs cachettes, mais ils sont partout.
- C’est vrai que les trouver à Sinnoh, c’est quand même quelque chose. On en trouve aussi facilement que des Fermite, ils sont partout ces monstres.
- Cela ne fait pas très longtemps qu’ils sont à Sinnoh, mais ils sont déjà bien implanté et craint dans toute la région. J’ai senti un problème avec les Pokémon légendaires de Kanto, alors j’ai accouru. Je suis le Pokémon sauvage le plus puissant de Sinnoh, les nombreux Luxray qui m’ont affronté l’ont bien compris, alors je suis venu ici, comme si c’était ma responsabilité.
- Tu portes un poids bien lourd pour tes petites épaules.

Plus ça va, plus j’me dis que j’ai une bien belle vie comparé à lui. Malgré la mort de mes parents, je n’ai jamais été seul, Anna a toujours été là pour moi, pour me soutenir.

- En effet. Mais j’ai senti en toi quelque chose de différent. Ton Aura est très similaire à celle de mon ancien dresseur avant qu’il ne devienne… fou. Ton Aura est grande, pure. Tes talents de dresseur ne sont pas à prouver, je l’ai bien vu quand tu m’as fait affronter Sulfura.
- Tu veux rire ? Tu l’as affronté seul !
- Comme je t’ai dis, je n’aurai jamais pu l’achever sans ton aide. Tu es un dresseur d’exception qui ne demande qu’à être révélé. Même ton Aura me le dit.
- Et j’en suis le premier étonné. J’ai jamais eu de Pokémon alors qu’apparement j’ai un talent pour ça.
- Accepte que je me joigne à toi Héos. Les problèmes avec les trois légendes de cette région n’est pas fini. Elector et Artikodin ne sont en encore de retour dans leur antre, mais cela ne saurai tarder. Nous devons résoudre ce problème et découvrir qui torture l’esprit de ces Pokémon.
- Waw… Je ne m’attendais pas vraiment à cette proposition. Tu es sûr de toi ? J’veux dire, c’est pas comme si j’étais impressionnant ou quoi.
- Tu es impressionnant, c’est juste que tu ne peux pas le voir. Tous les Lucario le verraient, même les Riolu le ressentiraient. Crois moi, tu n’es pas n’importe qui. Je suis sûr et certain de mon choix. Je veux accomplir cette tâche avec ton aide. Seul je n’y parviendrai jamais, j’ai besoin de toi Héos. S’il te plaît…

Alors ça, c’est inattendu. Il a vraiment besoin de moi ? Je veux dire, je ne suis qu’un petit mec, je ne suis qu’un assistant du Professeur, je n’ai aucune expérience dans les combats, je suis renfermé, asocial, je ne suis pas fait pour partir à l’aventure moi ! Et Anna, elle en penserai quoi ? Mais… J’ai tellement rêvé d’avoir un Pokémon…

- … Lucario… J’aurai besoin de… temps pour accepter de me joindre à toi dans ton périple. Par contre, je suis prêt à accepter que tu sois mon compagnon d’arme.
- C’est déjà beaucoup, je ne m’attendais pas à une quelconque réponse ce soir.
- Ouais c’est… Disons que t’accepter dans ma vie n’est pas le choix le plus difficile que j’ai eu a faire, j’ai toujours voulu avoir un Pokémon et tu es… Surpuissant ! Je t’aurais presque capturé dans ton sommeil.
- Et bien tu n’auras pas à attendre ce moment. As-tu une Pokéball ?
- Chez moi, oui, celle que le Professeur Chen m’a donné il y a quelques temps.
- Parfait. Nous officialiserons donc ma capture ce soir.
- D’accord. Mais je ne laisserai pas dans ta Pokeball, je ne veux pas d’un animal de compagnie seulement quand j’en ai besoin.
- De toute façon, j’en serai sorti par moi-même, je ne supporte pas d’être enfermé la dedans pendant des heures.
- Mmh, allons chez moi, je commence à fatiguer de la journée. On va juste prévenir le Prof que tu ne viendra pas chez lui ce soir, pour qu’il ne s’inquiète pas.
- Très bien, je te suis Héos.

On se dirige donc vers le labo, je toque et préviens un collègue que Lucario reste chez moi et lui demande de prévenir Monsieur Chen. Après ça, on va à la maison. Je rentre sans frapper, question d’habitude. Anna sursaute en nous voyant.

- HÉOS ! T’es enfin de retour ! Et pas seul en plus, bonjour toi !
- Bonjour jeune femme.

Anna fit le plus beau saut en hauteur de toute sa vie.


- IIIIIIK ! Il parle ?!
- Ouais, il parle, quitte à avoir une créature doté de pouvoirs, autant pas faire les choses à moité.
- C’est… Assez effrayant quand on y est pas préparé.
- C’est pas faux, mais on s’y fait vite.
- Je profite simplement du fait de pouvoir communiquer, sinon, je peux revenir aux grognements, mais je ne suis pas sûr que vous préfériez ça à une parole claire.
- C’est clair que je préfère que tu parles ! Dis-je en souriant. Anna, on va se coucher, on en peut plus, je te raconterai ma journée demain matin avant de partir.
- D’accord Héos, prend quand même un bout du plat que j’ai fais ce soir pour ne pas dormir le ventre vide.
- Merci sœurette !
- Merci à toi Anna.

On se dirige donc vers ma chambre. Je fouille un peu et trouve ma Pokeball. Tellement pas touchée qu’elle est poussiéreuse. Je souffle dessus pour soulever le gros de la poussière.

- Bon, c’est le moment Lucario. Ne me fait pas de faux espoir en sortant de la Pokeball, j’en ai aucune autre.
- Je n’ai pas prévu de faire cela, ça serai malvenu.
- Ça, c’est sûr. Bon, j’y vais.

Je lance donc la Pokeball droit sur Lucario. Elle le touche, il rentre dedans, elle tourne une fois, deux fois, trois fois. Click. Je récupère la balle et en sort Lucario.

- Et voilà, tu es désormais officiellement mon Pokémon.
- Oui, un problème de régler. Désormais, nous pourrons nous entraîner ensemble. Si possible demain.
- Il ne devrait pas y avoir de soucis, je termine tôt mes journées quand on ne quitte pas le labo.
- Parfait, alors demain, on commencera l’entraînement. Tu en a autant besoin que moi.

Je souris suite à cette remarque. Je tend une assiette à Lucario pour qu’il mange un peu pendant que je dévore la mienne. Ça m’a donné faim de poutrer du légendaire. Après avoir fini mon assiette, je récupère une couette et un coussin, pour le donner à Lucario, histoire qu’il ne dorme pas à même le sol. Une fois sa couchette mise en place, je m’allonge dans mon lit, souris et m’endors immédiatement.

*******

Et voilà, un chapitre très explicatif mais nécessaire pour comprendre la suite.
En espérant que ça vous aura plu ^^
Je vous dis à plus, au prochain chapitre !

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 14 Mar - 16:27

Rien de spécial à dire, j’attends la suite
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 15 Mar - 15:45

Oyé oyé, refonte du premier post, afin de permettre une lecture plus simple aux nouveaux lecteurs. Je continuerai à poster les chapitres à la suite, tout en éditant le premier post.
De cette façon, les lecteurs assidus pourront continuer la lecture comme avant.

Pour info, le 5ème chapitre est écrit, il doit passer sous les yeux experts de mes bêta-lecteurs chéris avant d'être posté.

Sur ce, à bientôt pour la suite des aventures de Héos !

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 15 Mar - 16:37

(une inspiration de ma présentation 😉 )
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 15 Mar - 17:19

(pas spécialement, j'ai juste pensé que ça serai une bonne idée mais si tu as fais la même, je te paierai des droits d'auteurs en cookie sur le Discord =D)

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 15 Mar - 18:25

(j'ai désactivé les cookies)
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Ven 17 Mar - 21:29

Oyé oyé la peuplade !
Voilà le 5ème chapitre !
Bonne lecture.

*******


Chapitre 5 : Entraînement ultime

J’ai beau avancer, encore et encore, rien ne change…

Le soleil se lève, filtre à travers mes volets et arrive en plein sur mes yeux pour me réveiller. Je déteste le matin pour cette raison. Je me lève difficilement, prépare mes affaires comme d’habitude, m’habille, va à la salle de bain. Je suis encore pareil, toujours la même tête fatiguée… Mais pourtant quelque chose a changé, j’ai maintenant un Pokémon. Un Lucario surpuissant. Il est où d’ailleurs ? Il s’est barré ?

- HÉOS ! Lève toi !

Tiens, pile à l’heure. Je finis avec la salle de bain et descends dans la cuisine. J’y vois ma sœur et Lucario. Il était donc là le bougre.

- Bonjour Héos. Me dis mon nouveau compagnon.
- Salut frérot ! Dépêche toi de manger, tu vas encore arriver en retard.
- Ouais, t’as raison, faudrait pas qu’ils aient l’habitude de me voir en retard.
- Tu arrives tous les jours en retard…
- Exactement.

Anna souffle en souriant, elle me connaît maintenant, elle sait qu’elle pourra faire tout ce qu’elle veut, je ne serai probablement jamais à l’heure. Je me dépêche de manger, pour éviter la demi-heure de retard, faut pas exagérer non plus.

- Lucario, tu veux rester ici ou venir avec moi au labo ?
- Comme tu veux Héos.
- On fait rien d’intéressant de toute façon. D’ailleurs Anna, tu es allé voir à Jadielle pour le poste de vendeuse au PokéShop ?
- Non, je dois y aller, mais je dois récupérer un Pokémon de prêt au Professeur Chen pour m’y rendre.
- Bah voilà, problème réglé. Lucario, accompagne Anna à Jadielle. Elle a un entretien là-bas, mais avec les Pokémon sauvages, on est jamais trop prudent. Je sais qu’avec toi, elle ne risque rien.
- Très bien Héos, je la protègerai.
- Merci Lucario, ça m’évitera de déranger le Prof pour si peu. Lui dit ma sœur, tout sourire.
- Bon, il est temps que j’y aille, avant qu’il soit vraiment trop tard et que l’autre taré de Archibald me hurle dessus plus que d’habitude.
- A toute à l’heure Héos, disent Anna et Lucario en chœur.

Je quitte donc la maison, assez tranquille pour une fois. Savoir que Anna pourra tranquillement aller à son entretien avec un Pokémon comme Lucario est quelque chose de rassurant, au moins je suis sûr qu’elle ne risque rien. J’arrive donc au labo et j’ouvre la porte. Je rentre et me mets au travail avant que le policier du labo ne me repère. Je vois le Professeur et m’approche de lui pour savoir où il en est de ses expériences.

- Bonjour, monsieur. Alors, ça avance ?
- Bien le bonjour Héos. Pas encore, la nature ne livre pas ces secrets aussi facilement. Pour l’instant, je suis en train de tester la résistance à la chaleur de la plume. Cela permettra d’avoir une idée de la température interne et externe de notre oiseau, selon la résistance de telle ou telle partie. J’essayerai également de déterminer le talent qu’il possède.
- Comment vous pouvez connaître son talent à partir d’une simple plume ?
- Eh bien nous savons déjà que les Sulfura peuvent avoir le talent Pression, comme presque tous les Pokémon légendaires, ainsi que Corps Ardent. Ce sont des recherches que j’ai faites sur d’autres Sulfura, que d’autres Professeurs ont fait également. La communauté scientifique de Pokélandia recense toutes les générations de Pokémon légendaire, nous essayons à chaque fois de connaître le talent du Pokémon, sa manière de vivre, sa biologie interne et externe, enfin, nous tentons de savoir autant de choses sur ses Pokémon fantastiques. Ce n’est pas chose aisée, mais petit à petit, génération après génération, nous apprenons des choses de plus en plus complexes.

Les scientifiques sont quand même géniaux, avec rien, ils trouvent des trucs hallucinants. Déterminer la température du corps d’un Pokémon ou son talent avec presque que dalle.


- C’est quand même impressionnant de pouvoir savoir autant de choses à partir de seulement une simple plume. Mais comment vous savez que le Sulfura que vous voyez n’est pas le même ?
- Car quand un Pokémon légendaire quitte son poste, si on peut appeler cela comme ça, c’est pour aller dans un endroit inconnu, où il se reproduit. Nous ne savons pas de quelle manière ses Pokémon donnent naissance à la nouvelle génération, mais je sais avec certitude que le Sulfura que nous avons vu hier était différent de celui il y a 13 ans. Il était un peu plus grand, ses flammes plus vigoureuses. Je pense qu’il possède le talent Corps Ardent, mais je ne le saurai qu’une fois les analyses terminées.
- Dire que les témoins d’Arceus nous bassinent en nous disant que tous les Pokemon sont tels que notre Dieu à tous les a créés. Il faudrait qu’ils viennent prendre un cours sur la théorie de l’évolution ici. Il y a une nouvelle génération tous les combien à peu près ?
- C’est vrai qu’ils devraient venir, cela ne leur ferait clairement pas de mal de savoir comment est la biodiversité en réalité, ils arrêteraient peut-être de toquer chez les gens pour raconter leurs inepties. Nous avons estimé que pour le trio des oiseaux légendaires, il y a une nouvelle génération tous les 15 ans. Dans ce temps là, nous comprenons le temps de départ, et le temps où le nouveau né remplace totalement l’ancien. Ils partent au bout d’une dizaine d’année et ne reviennent jamais, laissant la place à leur enfant, si je puis dire, qui prend place 5 ans plus tard.

Il y a donc des générations de Pokémon légendaires, l’école ne fait jamais mention de ça, c’est bien dommage, ça éviterait que les jeunes s’enrôlent bêtement dans n’importe qu’elle organisation qui change de chez eux, genre les adeptes du créationnisme.

- Mécanique sacrément bien rodée quand même.
- En effet oui. Tu peux aller ranger les archives s’il te plaît ? A chaque fois que Archibald y va, il y met un bazar fou. Heureusement que nous rangeons de la même manière toi et moi, au moins je m’y retrouve aisément.
- Je sais qu’il fout le bordel aux archives, je suis déjà passé plus d’une fois derrière lui, alors que je venais juste de ranger. A croire qu’il le fait exprès. Bon, j’y vais.

Je vais donc au sous-sol du labo pour m’occuper des archives. En poussant la porte, je regarde et… Wow, en effet, il a foutu un bordel pas possible. J’en ai facilement pour la journée.

3 heures plus tard, je pose enfin le dernier carton à sa place. Si cet imbécile passe derrière moi et remet cette salle dans le même état que quand je suis rentré, je crois que je fais un meurtre. Bon, il est l’heure pour moi de rentrer. Je remonte, fais un signe de la main au Professeur pour lui dire que j’ai à lui parler. Il se dirige donc vers moi.

- Monsieur, j’aurai besoin que vous me sortiez la fiche complète de Lucario, avec ses statistiques et les attaques qu’il peut apprendre, je vais m’entraîner avec lui juste après et j’aimerai connaître l’étendue de ces capacités.
- Bien sûr, pas de soucis Héos, passe un peu plus tard, je l’aurai sortie.
- Merci Monsieur, à tout de suite.

Je sors donc du labo et me dirige vers la maison. Je rentre et vois Anna et Lucario, assis tranquillement sur une chaise. Je souris en voyant ma bulle protectrice se refermer derrière moi.

- Re à vous deux.
- Salut Héos, dit ma petite famille.
Je m’assois à côté d’eux pour me reposer un peu de cette journée rangement. C’est dingue la douleur que peut provoquer le simple fait d’être assis en tailleur pendant quelques heures.

Héos, n’oublie pas que nous devons nous entraîner aujourd’hui.

- Je sais Lucario, tu peux le dire à voix haute, Anna ne s’y opposera pas, elle est pas comme ça tu sais.
- Mmh, très bien, je le saurai pour la prochaine fois.
- Mais de quoi vous parlez vous deux ?
- Lucario est capable de communiquer par la pensée, en plus de parler normalement. Enfin, si on peut dire normalement.
- J’avais rappelé à Héos que nous devions faire notre première session d’entraînement.
- Ah, si ce n’est que ça. Je vous conseille d’aller à Jadielle, il y a la route 22, à l’est avec presque aucun passage, c’est le chemin vers la ligue. Il n’y a pas beaucoup de Pokémon sauvages non plus, vous serez tranquille.
- Merci du tuyau Anna, on ira. Alors ton entretien ?
- Je suis prise, je pourrai te fournir en Potions et autres médicaments à moindre coût, ça sera bien pratique. Et puis au moins je m’occuperai une partie de la journée.
- Super ça ! Je suis bien content pour toi sœurette ! Bon, on te laisse, on va faire cet entraînement. A tout à l’heure.
- A tout à l’heure vous deux, faites attention à pas vous blesser, bien que j’ai pas vraiment à m’inquiéter pour Lucario.
- Mmh, je ferai attention Anna, ne t’inquiète pas, je le ramènerai entier, dis mon Pokémon en me regardant.
- Si toi aussi tu te mets à penser que je suis fragile, je sais pas où je vais pouvoir me réfugier. En route mauvaise troupe !

On quitte donc la maison en direction de cette route 22. Lucario semble vraiment heureux de faire cette session d’entraînement, mais je n’en dirai pas autant pour moi. Je ne sais pas si c’est la peur de la découverte, de me faire mal, que Lucario me juge et pense finalement que je ne le mérite pas, c’est assez spécial. Mais en même temps, je suis aussi excité, j’ai hâte de vraiment découvrir les capacités de ce Pokémon surprenant.

- Lucario, avant qu’on y aille, j’ai besoin de récupérer quelque chose que le Professeur pour notre entraînement.
- Très bien, je t’attends là.

Je m’approche du labo, entre et demande au Professeur si il a bien sorti la fiche technique. Il répond positivement et me la donne. C’est dingue la manière qu’ont les pokézoologues de toutes classer, noter et numéroter. C’est génial, ça facilite tellement le travail des dresseurs. Bon, voyons donc ça.

Lucario : Pokémon Aura.

Talents : Impassible/Attention/Cœur Noble

Statistiques :
- PV : 70
- Attaque : 110
- Défense : 70
- Attaque Spéciale : 115
- Défense Spéciale : 70
- Vitesse : 90

Méga Evolution possible.

Super intéressant, et sur l’autre feuille se trouve la liste de toutes les attaques qu’il apprend. Donc il est performant à la fois sur le plan physique et spécial. Monsieur Chen m’avait prévenu qu’il maîtrisait les attaques spéciales. Je sors du labo plongé dans la lecture des techniques possibles pour Lucario. En le voyant, je lui fais signe de me suivre tout en continuant la fiche. Après une quinzaine de minutes de marche, on arrive au lieu que Anna nous avait indiqué. Et en effet, il y a de la place et peu de Pokémon sauvages, tant mieux ça limitera des dégats collatéraux. Parce que je sens qu’il va y en avoir.

- Bon, Lucario, je viens de lire les attaques que tu es techniquement capable de faire. Et il y en a un paquet. Je sais déjà que tu maîtrises Aurasphère, Lame de Roc et Poing Éclair. Mais il y a beaucoup de technique à tenter. Alors on va commencer dès maintenant, tiens toi prêt, tu vas bosser plus que moi aujourd’hui !

Ma phrase finie, Lucario se mit en position de combat, attendant le moindre de mes ordres.

- Vise l’arbre en face, il est bien épais, il m’a l’air solide. Commençons. Vitesse Extrême !

Lucario prend appuis sur sa patte gauche, part comme une flèche et plante son bras dans l’arbre dans un fracas digne d’une explosion. Il se débloque et revient vers moi en un saut.

- Wow. Bon, on va tenter ça. Close Combat !

Il se raidit d’un coup, cours vers l’arbre et lui assène un combo de pied et poing terrible. J’ai vraiment pas l’impression que l’arbre tiendra tout le long.

- On continue, Onde Vide !

Une aura rouge entoure d’un coup mon Pokémon. Cette aura descend sur ses avant-bras. Il la projette en faisant de rapides mouvements, comme pour lancer des couteaux.

- Bien, Pisto-Poing !

A peine l’aura rouge planté dans l’arbre que Lucario vrombi à nouveau vers l’arbre, les poings brillants d’un éclat argenté, et plante les lames psychiques encore plus profondément dans l’arbre.

- Finis avec Pied Brûleur !

L’ordre tout juste dit que sa jambe entière s’embrase, et d’un coup de pied circulaire, brise les lames mentales en frappant l’arbre.

- Génial, tout simplement GÉ-NIAL !

Lucario me regarde en souriant, visiblement fier de lui. Et il a de quoi. On continue l’entraînement, je teste et teste des attaques, je note tout, ce qu’il maîtrise et ce qu’il y a à maîtriser. Après bien 4 heures de test intensif, le verdict tombe :

Attaques maîtrisées :
- Aurasphère
- Poing Éclair
- Lame de Roc
- Vitesse Extrême
- Close Combat
- Onde Vide
- Pisto Poing
- Pied Brûleur
- Riposte
- Queue de Fer
- Éclate Roc
- Vibrobsur
- Rengorgement
- Plénitude
- Clairvoyance
- Lire-Esprit
- Détection
- Gonflette

Attaque à apprendre :
- Griffe Acier
- Mâchouille
- Stratopercut
- Double Baffe
- Poing Glace
- Psykoud’Boul
- Dracochoc
- Vampipoing
- Vibraqua
- Direct Toxik
- Séisme
- Griffe Ombre
- Luminocanon
- Poing Boost
- Psyko
- Danse Lames
- Affilage
- Hâte
- Reflet

On va avoir du boulot, mais une grande partie est déjà faite. C’est super d’entraîner un Pokémon. Lucario est exténué, mais heureux. Je pense que cet exercice lui a fait du bien, et à moi aussi. On commence à partir pour la maison.

- Aller bordel, grouille toi, on a pas cent ans !
- Oui, pardon, je fais au plus vite.
- Bah c’est pas assez !

Merde, qui c’est qui parle comme ça ? Ils sont habillés en noir. Faut pas qu’on se fasse voir, je fais signe à Lucario de se baisser pour entendre la discussion.

- Aller, c’est pas en regardant le ciel que tu pourras choper un Férosinge !
- Je ne comprends vraiment pas pourquoi le patron a besoin d’un Pokémon comme ça.
- T’as toujours pas compris ? Mais t’as quoi à la place du cerveau ? De l’eau ? C’est parce que c’est le Pokémon le plus nerveux, il sera parfait pour briser les roches de la mine, il nous en faut 5 alors grouille !

Merde, du braconnage ? On peut pas laisser faire ça ! Si ces Férosinge se font avoir, ils ne verront probablement plus jamais la lumière du jour, on doit stopper ces malades !

- Lucario, désolé de te demander ça, mais je risque d’avoir besoin de toi, prépare toi en faisant plusieurs Rengorgement, on sait jamais
Très bien.

Le corps de Lucario semble légèrement gonfler, puis revenir à sa taille normale, il me signe qu’il est prêt. Alors on y va.

- Hey ! Vous là, qu’est ce que vous voulez à ces Pokémon sauvages ! Crie-je en me levant, suivi par Lucario

Oh, si j’avais prévu de rencontrer des types de chez eux maintenant. Je comprends mieux leurs habits noirs, c’est leurs uniformes. Ses enfoirés de la Team Rocket veulent encore faire du braconnage, ils vont encore un peu plus détruire l’environnement pour leur bénéfice débile. Je DOIS les arrêter.

- Putain, il veut quoi le gosse ? Casse toi de là, on fait des choses de grands !
- Je partirai pas avant vous, laissez ces Férosinge en paix.
- T’as tout entendu hein ? Je vais pas pouvoir te laisser partir sans être sûr que tu ne dises rien à personne alors… Arbok, à toi !
- Vas-y Baggiguane !

Le cobra et la racaille atterrissent, côte à côte, prêt à en découdre. Je me tourne vers Lucario qui me lance un regard confiant. Ok, on va bouffer du Pokémon. Après un légendaire, c’est pas les Pokémon de deux imbéciles qui vont me faire peur.

- Arbok, Croc Feu !
- Baggiguane, Vampipoing !
- Lucario, Riposte.

Nos deux opposants nous foncent dessus, la rage marquée profondément dans leur visage. Lucario les attend, sans sourciller. Puis l’impact. Les deux nullos qui voient leurs attaques porter, se mettent à sourire. Avant que Arbok et Baggiguane fassent demi-tour, plus vite qu’à l’aller, pour se loger droit dans les arbres environnants, alors que Lucario semble ne pas avoir bougé.

- Barrez-vous de là, sinon, je lui dis de faire Close Combat. Et pas sur vos Pokémon.

A ces mots, Lucario se met en position pour lancer ladite attaque, ce qui achève d’effrayer les deux gus. Ils rappellent leurs Pokémon et s’enfuient en courant. Vraiment pathétique. Je regarde Lucario et affiche un franc et fier sourire. Putain, c’était jouissif. Je suis assez puissant pour faire fuir ces mecs, c’est génial. Je vais peut-être pouvoir me venger. Grâce à lui, grâce à sa puissance, grâce à notre volonté. Je vois clairement qu’il est heureux de les avoir chassé, je pense que protéger des Pokémon sauvages lui fait aussi plaisir.

- Bravo Lucario, t’as été génial.
- Merci Héos. Par contre, je me sens vraiment fatigué, rentrons vite avant que d’autres de ces personnes ne reviennent.
- Ouais, t’as raison.

On va donc à Bourg Palette, en traînant un peu des pieds, l’entraînement nous a vraiment tués. On rentre à la maison, salue Anna qui remarque facilement notre mine épuisée mais fière. En entrant dans ma chambre, on remarque deux assiettes pleines. Anna, t’es vraiment la sœur parfaite. On mange à une vitesse hallucinante puis s’effondre dans nos lits respectifs, la nuit va être fort agréable. Demain je ne travaille pas, on va bosser sévère encore.
*******

Voilà pour le chapitre d'aujourd'hui. Nos deux comparses se rapproche peu à peu et commencent à être doué. La suite au prochain épisode !

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Sam 18 Mar - 12:41

Les "Temoins d'arceus" ceci avec la "Team rocket" ça fait quand même deux mafias dangereuses. Je suis curieux non seulement de voir comment le héros va traiter avec eux, mais aussi comment les 2 mafias traitent ensemble (partage de territoire ?)
avatar
Pokeball

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 21 Mar - 21:53

Juste pour dire que j'ai lu mdr
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mar 21 Mar - 21:54

C'est sérieux tout ça tiens, t'as intérêt à me pondre un meilleur message pour le prochain chapitre x3

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Ven 24 Mar - 17:18

Oyé oyé la peuplade ! Voilà mon nouveau chapitre !
Bonne lecture !

******


Chapitre 6 : Le Combat contre la Glace, partie 1

Bordel, pourquoi j’ai l’impression de tourner en rond ? Il faudrait que j’arrive à contacter Lucario…


Une nouvelle journée commence, Lucario dort bien. L’entraînement d’hier l’a vraiment fatigué. J’ai pas fait grand-chose, mais ça m’a atteint aussi, étrangement. Je pense que c’est dû au fait que j’ai mis beaucoup d’énergie à donner des ordres à Lucario, j’ai vraiment aimé faire ça. Je pourrai recommencer encore et encore, c’était génial ce sentiment de puissance et d’invulnérabilité. Enfin, je me prépare et descends pour manger un morceau, je commence à sérieusement avoir faim.

- Salut Héos, bien dormi ?
- Ouais, nickel. Et toi ?
- Su-per bien, le fait de savoir que j’ai maintenant un boulot est super rassurant, j’ai l’impression de revivre !
- Eeh bah, il t’en faut peu pour être en joie de bon matin toi.
- Il faut bien que quelqu’un soit facilement heureux dans cette maison, vu comme tu es blasé en permanence !
- Rooh, ça va hein, n’exagère pas non plus, je me sens beaucoup mieux maintenant que Lucario est là.
- Il te fait beaucoup de bien en effet, je l’ai vu dès que tu es rentré à la maison avec lui.
- Vu qu’on a atomisé un Sulfura ce jour là, faut dire, j’avais de quoi être fier.
- Tu as fait QUOI ?!
- T’étais pas au courant ? Quand on est parti en expédition avec le Prof, c’était sur l’Île 1, pour voir Sulfura. On y a trouvé Lucario en train de se battre contre Sulfura. Je l’ai aidé et il est resté avec moi ensuite.
- Tu aurais quand même pu me le dire… Enfin, je suppose que tant que tu es entier, tout va bien.
- Ouais, Lucario l’a démonté comme si de rien n’était.
- Ce n’était pas rien Héos, tu devrais le savoir non ? Me dit mon camarade en arrivant de la chambre.
- Salut Lucario, bien dormi ?
- Coucou toi ! Sourit ma sœur
- La nuit a été bien agréable après notre entraînement.
- D’ailleurs, nouvelle session aujourd’hui. J’aimerai que tu apprennes Danse Lames et Griffe Acier.
- On se concentre sur l’augmentation d’Attaque aujourd’hui à ce que je vois. Me dit mon compagnon d’arme.
- Ouais, je pense que commencer par là est un bon début. Ça nous permet d’avoir un objectif et pas avancer bêtement au hasard.
- Vous êtes vraiment à fond dans votre entraînement vous deux. Je sais pas trop si c’est rassurant ou effrayant de vous voir autant investis. Bon, c’est pas tout, mais je travaille moi maintenant, va falloir que j’y aille. Vous m’accompagnez ?
- Il faut bien, il paraît que je te tiens à toi et que donc, je dois te protéger un minimum, souris-je.
- Cela ne me gêne en rien, de plus, le PokéShop est sur le chemin.
- Bon, eh bah allons-y.

On quitte donc notre maison en direction à nouveau de Jadielle. Le chemin est rapide, les Pokémon sauvages se contentant de nous regarder de loin.
Quelques minutes plus tard on arrive donc au PokeShop de la ville voisine. On y laisse Anna qui a l’air toute contente de partir bosser et je me dirige avec Lucario vers la même route qu’hier. Une fois sur place, on se prépare pour l’entraînement.

- Bon, on va commencer par Griffe Acier. J’ai un peu réfléchi à comment on pourrait faire ça et je pense que ça va être plus simple que prévu.
- Ce n’est jamais simple de maîtriser une nouvelle attaque.
- Il faut que tu partes du principe que c’est un dérivé de Pisto-Poing. Sauf qu’au lieu de tout mettre en vitesse pour frapper avec l’adversaire, tu essayes de garder des restes de la frappe pour augmenter ton Attaque.
- C’est une approche intéressante en effet, je ne partirai pas de rien de cette manière.
- C’est ça. Le terme de « griffe » vient sûrement du mouvement, qui doit être semblable à un coup de griffe, pour perdre un minimum d’inertie et donc garder un maximum d’énergie. Essaye donc. Mais change d’arbre cette fois, celui d’hier n’en peut plus.

Lucario se met en position de combat, fait luire ses poings et frappe l’arbre d’un mouvement diagonal, de haut en bas. Sur l’arbre se dessine une seule grosse trace d’attaque, les pattes de Lucario semblent avoir conservé une partie de la puissance utilisée.

- Bien, t’as bien compris ce que je voulais que tu fasses, tu as réussi à augmenter ta force de frappe.

Lucario lève ses pattes qui brillent d’une faible lueur argentée et me regarde, fier.

- Maintenant, on va passer à la partie technique. Il faudrait que tu arrives à canaliser l’énergie de l’attaque pour faire comme une attaque Tranche, un trait net, pas une frappe. Tu comprends ?
- Si je me servais de mes piques plutôt que mes poings ?
- T’es un génie ! Essaie donc !

Mon comparse se remet en place, frappe, cette fois de bas en haut, pour faire un revers et inflige une large entaille peu profonde dans l’arbre.

- Bien ! Il va falloir travailler ce mouvement encore. On va passer à Danse Lames, de cette manière, on pourra alterner entre les deux.
- D’accord
- On va essayer de faire le même principe que pour Griffe Acier. Mmh… Quelle capacité te monte l’Attaque déjà ?
- Rengorgement me permet d’augmenter mon Attaque et mon Attaque Spéciale.
- Parfait ! Alors, qu’est ce que tu fais pour faire ce boost ? Décris moi tout, je ne peux rien voir donc j’ai besoin des détails.
- Eh bien, je me concentre sur mon Aura et l’énergie aux alentours, l’absorbe et la diffuse dans tout mon corps. Le passage dans mes muscles me les renforce et celui dans ma tête augmente ma concentration.
- Il te faut une grande quantité d’énergie pour faire ça non ?
- Assez oui, mais comme je recycle de l’énergie déjà existante, cela ne me fatigue pas et cela évite les contrecoups.
- Ok, donc fais la même chose, mais concentre cette énergie juste dans les membres forts, tes bras et tes jambes. Surtout, prend la même quantité hein, mais ne la diffuse pas partout, contrôle le flux. Avant, met un petit Pisto-Poing dans l’arbre, pour voir la puissance de ton coup. On testera à chaque fois, jusqu’à ce qu’un coup soit vraiment plus puissant que le précédent.

Lucario commence donc par partir comme une flèche pour mettre un Pisto-Poing dans l’arbre. Il recule ensuite et se concentre. Son corps entier se contracte sous l’absorption d’énergie. Il repart pour lancer son attaque. Le coup ne fait rien de plus à l’arbre, il a donc raté.

Trois heures plus tard, Lucario maîtrise enfin les deux attaques. Il a taillé un arbre au tiers avec un Griffe Acier et maîtrise Danse Lames en quelques secondes. Il est vraiment très bien, le fait qu’il parle aide vraiment beaucoup pour chaque étape de l’apprentissage d’une attaque.
Il est temps de rentrer à la maison, on en a suffisamment fait pour aujourd’hui. Demain, on passera à Stratopercut et Vampipoing, on va essayer d'être un peu plus technique, ses attaques sont intéressantes. On récupère Anna au passage pour ça pause déjeuner et en arrivant à Bourg Palette, le Professeur me saute dessus, à la fois paniqué et excité.

- Héos ! Nous avons un problème, le département de réanimation des fossiles de Cramois'île vient de me contacter, la température a chuté de 5 degrés là-bas !
- Ils sont sûrs que c'est pas un Ectoplasma au moins ?
- Ce n'est pas le moment de rire Héos, nous devons nous y rendre, c'est sûrement Artikodin qui est revenu et qui s'apprête à faire la même chose que Sulfura !
- Bon, bon, bah je vais manger et on y va, j'ai compris...
- Pas le temps pour ça enfin ! On part immédiatement !
- Euuh, Professeur Chen, vous pourriez me prêter un Pokémon pour la journée, je dois aller à Jadielle pour travailler et étant donné que Héos et Lucario ne seront pas là, je ne pourrais pas y aller sans.
- Oui, oui, tiens, c'est un Tauros, il est très docile malgré les apparences, tu peux même le monter si tu ne veux pas te fatiguer. Aller, Héos, nous n'avons pas le temps !

Oulah, il en peut plus. Il va me claquer entre les doigts si on part pas genre de suite.
Il sort donc son fameux Roucarnage. Je rappelle Lucario le temps du voyage et embarque à bord de Air Pokémon. C'est vachement moins loin que l'Île 1, à peine notre oiseau voyageur à hauteur de vol que je vois déjà notre destination. Du coup, le trajet est bien plus court, c'est pas pour me déplaire d'ailleurs. Après quelques petites minutes de Vol, on atterrit donc à Cramois'île. Le Prof semble toujours aussi excité et commence à courir comme un fou vers le labo des fossiles.
Je prends quelques secondes pour être halluciné avant de sortir Lucario, qui, en voyant le vieux sprinter, tire la même tronche que moi. On va vers le point de rendez vous en marchant assez vite, pour pas perdre Monsieur Chen de vue trop longtemps, faudrait pas qu'il fasse un arrêt alors que je le regarde pas quand même.

- Vous voilà enfin ! Dis le mec en blouse blanche qui arrive vers nous.
- Nous sommes là Blaise, ne t'en fais pas. Alors, où sont les mesures ?
- Là, tiens !

Blaise donne donc au Prof une feuille avec un graphique, similaire à celui qu'il avait regardé su l'Île 1. Sauf que là, les courbes sont en chute libre. Notre ami scientifique regarde Monsieur Chen, comme si c'était le messie, en attendant une réponse, comme si il allait lui dire « Ne t'en fais pas, je m'occupe de tout » en s'envolant vers le lieu de vie du pigeon glacé.

- Très bien Blaise, je m'en occupe.
- Sérieux ?! Dis-je en écarquillant les yeux, dissimulant un fou rire.
- Eh bien quoi Héos, tu pensais que nous allions regarder Kanto geler sur place ?
- Non, non, pas du tout.

La vache, il l'a fait, pas facile de se retenir de rire après un coup comme celui là. On sort juste après cette intervention de Super Chen et on approche de la rive droite de Cramois'île. Il sort un Locklass pour traverser la mer.

-Du coup, il habite dans quel endroit pommé encore celui là ?
-Dans les Îles Ecumes. Il s'agit en surface d'une caverne entièrement gelée qui abrite des tas de Pokémon Glace. Plus profondément, c’est un véritable labyrinthe créé de toutes pièces par Artikodin lui-même. Les Pokémon sauvages y sont bien plus puissants, il faudra faire attention à chaque pas.
-Il déconne pas quand il fait son antre lui. Je crois que j'ai bien fait d'apprendre Griffe Acier à Lucario hier.
-Tu as déjà commencé l'apprentissage d'attaque ? Bien ! Et en effet, une attaque Acier sera la bienvenue une fois la dedans.
-Lucario, t'es prêt à bouffer du glaçon ?
-Toujours prêt pour remettre en place les idées de nos amis divins Héos.
-Parfait, alors prépare toi bien, on va y aller sévère.

On arrive sur la côte de l'île de glace. J'inspire un grand coup, Lucario et Monsieur Chen aussi. Il lance une Pokéball et un Dracaufeu puissant en sort. Il est aussi prêt à en découdre. Tant mieux, je pense qu'on ne sera pas de trop avec deux Pokémon puissants. On rentre d'un pas assuré dans la grotte, prêt à poutrer de la glace en masse.

******
Merci d'avoir lu ce chapitre !
Sur ce, je vous dis : Au prochain chapitre !


_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Ven 24 Mar - 21:39

Intelligent le dracaufeu pour gérer la contrainte de luminosité dans la caverne (même s'il apprend pas flash hein)

Quelques petites fautes oubliés par les béta lecteurs (booooouh) J'ai envoyé les corrections en MP

SInon le texte est prometteur mais la fin est assez portée sur la redondance (on s'assurera de casser l'effet avec le 3eme oiseau n'est ce pas ^^) malgré la blague du Super Chen bien trouvée hahahaha
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 29 Mar - 11:15

Oyé oyé les Métamorph !
Voici votre nouvelle dose de fanfic !

/!\ J'ai, avec l'accord de mes bêta-lecteurs, mis en place un rythme de sortie des chapitres. Il y aura donc un chapitre toutes les semaines. en espérant garder le rythme. Sur ce, bonne lecture ! /!\

*******

Chapitre 7 : Le Combat contre la Glace, partie 2



Les Pokémon sauvages semblent agressifs, j’ai l’impression qu’ils vont me bouffer.





La caverne est immense et plutôt bien éclairée. Le sol est couvert d’une petite couche de neige. On fait bien attention à ne pas marcher n’importe où, on ne sait jamais. Les Pokémon sauvages se font discret pour l’instant, et c’est clairement tant mieux, ça nous évite d’être ralenti ou perturbé dans notre progression. Le Professeur semble connaître le chemin, il se dirige vers l’étage inférieur.
On continue de progresser dans le dédale gelé sans trop d’encombres. La couche de poudreuse est un peu plus épaisse ici qu’au dessus. Plus on est profond dans la grotte, plus on se rapproche de notre objectif. On descend un petit monticule de neige et prend un chemin qui va plus loin dans la caverne. On va vers l’est, vers un… trou.

- Vous vous êtes trompé de chemin Monsieur ?
- Non Héos, c’est bien là que nous devons aller. Rappelle Lucario, nous allons sauter directement sur le dos de mon Tortank.
- Vous n’êtes pas sérieux j’espère ! On va réellement sauter à l’aveugle sur le dos d’une tortue flottante ?
- C’est le seul moyen. Allez Héos, nous n’avons pas le temps.

Sur ces paroles, le Prof rappelle son Dracaufeu et sort son tank sur pattes. Je me résigne à rappeler Lucario, vraiment pas rassuré. Il me regarde le plus sérieusement du monde, pour me montrer que c’est bel et bien le seul passage.
Tant pis, quand faut y aller... On saute. La chute. Puis un puissant bruit de fracas.
Le vieux et moi nous retrouvons séparés. Qu’est-ce qu’il s’est passé au juste ? Je regarde le sol. De la glace. Le petit lac sur lequel nous sommes est complètement gelé. En levant les yeux, je vois Tortank, qui, au lieu de servir de planche de surf, nous a servi de matelas d’atterrissage. Bien mal lui en a pris d’ailleurs, il est complètement K.O à cause de la chute. J’espère qu’il n’a rien de cassé. Je cherche le Prof du regard, puis sors Lucario.

- Lucario ! Localise Monsieur Chen !
Très bien.

Il se concentre puis ouvre les yeux brutalement en illuminant une direction, sur la terre ferme. J’y cours et vois le Prof, allongé, dans les vapes.

- Merde, tu peux faire quelque chose pour lui ? J’ai pas envie qu’il laisse sa peau ici, ça sera chiant pour l’enterrement !
Non, malheureusement, je ne connais pas Vibra Soin.
- Bordel ! On fait comment alors ?
Libère son Dracaufeu, je vais lui dire de le ramener à la ville de tout à l’heure.
- D’accord !

Je sors donc le Dracaufeu du scientifique, qui me regarde, voit son maître dans mes bras, inconscient, et s’énerve d’un coup. Il semble préparer un Lance-Flamme lorsqu’il est stoppé par Lucario, qui semble entrer en contact avec lui. Les yeux du faux dragon passent de l’étonnement à la tristesse.

Héos, dis au Tortank de rentrer dans sa Pokéball, Dracaufeu va les ramener.

Sans poser de question, je rappelle Tortank et remets la ball à la ceinture du Prof. J’aide Dracaufeu, accompagné de Lucario, à prendre notre scientifique sur son dos. Une fois bien calé, le monstre ailé part d’un coup vers la sortie. Je suis donc seul, au milieu d’une caverne gelée, sans savoir où aller. Je sens que je vais m’amuser ici.

- Lucario, as-tu la moindre idée de là où on doit aller ?
Pas du tout. Les Pokémon sauvages peut-être.
- Tu crois vraiment qu’ils accepteront d’aider un humain et un Pokémon étranger ?
Si ils ne veulent pas, on peut toujours leur montrer qui nous sommes.
- Depuis quand tu veux te battre toi ?
Depuis que la survie du monde en dépend. Notre objectif est de calmer Artikodin avant qu’il ne gèle toute la région. Si je dois mettre K.O quelques Pokémon sur mon chemin, ce n’est pas grave, vus la quantité de morts qu’il y aura si je ne le fais pas.
- Ok, tu m’as convaincu.

On part donc à la recherche de Pokémon sauvages dans les parages. Parages étonnamment vides d’ailleurs, on a vu aucun être vivant ici depuis le début. Ça devient étrange. Il va falloir les attirer.

- Lucario, tu sais comment énerver des Pokémon Glace ? Parce que là, il n’y a personne, et c’est pas en cherchant comme ça qu’on trouvera qui que ce soit je crois.
Mmh... Je pense que mettre un peu de feu devrait les attiser.
- Pas con ! Mets moi un bon gros Pied Brûleur sur ce morceau de glace !

Lucario embrase son pied et frappe le glaçon d’un magnifique coup retourné. Ce dernier vole en éclat de glace et d’eau. Les morceaux partent loin et semblent heurter quelque chose. On entend un grognement grave qui fait voler des Nosférapti. Des ombres se lèvent au loin, elles approchent. Je me met un peu en retrait et dis à Lucario de commencer les Danse-Lames. Les ombres se dévoilent une à une. Des Flagadoss, des Akwakwak et des Nosféralto. Une dizaine de Pokémon se dressent face à nous, très agressifs. Et aucun Pokémon Glace, quelle arnaque.

Je vais essayer de leur parler, mais ils n'ont pas l'air enclin à négocier quoi que ce soit.
-Ok'ey, mais fait vite, ils approchent.
Inutile, je n'arrive même pas à leur parler. Ils n'ont qu'une seule idée en tête et elle nous concerne.
- Bon, bah va falloir y aller fort dès le début !
Je suis prêt !
- Ok’ey, alors va leur dire bonjour avec Vitesse Extrême !

Lucario parti comme une fusée, faisant un trou dans la neige sous la pression de son départ. Frappa plusieurs Pokémon du rang ennemi puis revient.

- Alors, combien ils sont ?
5 Nosféralto, 2 Flagadoss et 4 Akwakwak. Les Flagadoss sont les plus dangereux pour moi, mais aussi les plus lents. Ils sont les cibles à abattre.
- Parfait, alors on va y aller, et franco ! Tu vas en prendre un, le soulever avec Poing Éclair, le bourrer d’un gros Éclate Roc et le projeter au sol avec une Queue de Fer, pigé ?
Oui !
- Alors GO !

Lucario frotte ses piques métalliques pour électriser ses poings et se met en position de combat, attendant un peu plus que nos adversaires se rapprochent. Une fois la cible vue, il se met à courir vers elle, esquivant les Pistolet à Eau et les Cru-Ailes adverses. Une fois en face du Pokémon Symbiose, frappe une fois, frappe deux fois, à la troisième, le Pokémon s’envole. Le manipulateur d’Aura le rattrape en l’air et lui coince la tête dans un étau fait avec ces pattes. Le gros ennemi semble souffrir et c’est à ce moment que la queue de mon allié s’illumine d’un puissant éclat argenté avant qu’il n’exécute une puissante rotation qui permet à sa massue improvisée de finir en pleine tronche du Flagadoss, le projetant sur un Nosféralto, provoquant une double mise hors-jeu, la chauve-souris n’ayant pas apprécié le câlin un peu trop violent de son ami.

- Yes ! Deux de moins ! Lucario, Lame de Roc en retombant !

Ayant entendu mon ordre, il lève les pattes vers le plafond pour retomber plus vite. Les Akwakwak attaquent avec des Hydrocanons combinés alors que les Nosféralto lancent des Lames d’Air à tout va. Cependant, aucune attaque n’a l’air de porter.
Détection. Il a vu venir toutes les attaques, il les pare tellement vite que je n’ai pas le temps de le voir bouger. Dès qu’il touche le sol, dans la tranchée ennemie, il plante ses pattes dans le sol et fais se soulever des piques de roche, touchant très sévèrement des Nosféralto qui n’en demande pas tant, en mettant deux hors d’état de nuire.

- Lucario, Vitesse Extrême, vers moi ! Reste pas dans la mêlée !

Ce dernier quitte donc le champ de bataille pour me rejoindre, reprenant son souffle. Il ne reste qu’un Flagadoss, toujours quatre Akwakwak et deux Nosféralto.

- Bon, on va faire autrement. Plénitude !

Lucario semble faire la paix avec lui-même, augmentant son Attaque et sa Défense Spéciale.

- Frappe le Flagadoss, vise le K.O en un coup alors concentre toi bien. Vibrobscur !

Une masse d’énergie noire s’échappe du corps de Lucario et fonce, comme un serpent, vers le Pokémon à la queue mordue. Elle l’enveloppe et semble le compresser. Lorsqu’elle s’évapore, le gros Pokémon tombe, raide K.O. Les autres assaillants relancent un assaut à coup de Lames d’Air et d’Hydrocanon. Les attaques combinées frappent durement Lucario qui est repoussé quelques mètres en arrière et s’écrase au sol. Il se relève difficilement mais semble être un peu plus rapide.

- Son talent est donc Impassible, pas mal. Lucario ! Tape dans le tas ! AURASPHÈRE !

Il se met en position, bras perpendiculaires au sol. Entame sa rotation, puis joint ses pattes au centre de son corps et récupère la boule bleue fraîchement créée dans sa main droite. D’un mouvement super-rapide jette l’attaque qui explose au contact d’un Akwakwak, le mettant K.O sur le coup et faisant reculer les autres ennemis.

- Bourrine les Nosféralto avec Pied Brûleur !

D’un rapide frottement au sol, Lucario embrase sa jambe droite et fonce dans le tas. Une fois à bonne distance, il saute et effectue un salto avant en frappant violemment une chauve-souris. Lorsqu’il pose le pied au sol et met un coup de pied retourné dans la bouche de l’autre, le projetant très loin de la mêlée, très sûrement plus en état de combattre.

- Enchaîne avec un Poing-Éclair, achève la !

Tout aussi vite, il électrise sa patte gauche et décoche un uppercut surpuissant à la bête, toujours au sol suite au Pied Brûleur, et la foudroie sur place. Les Akwakwak lui foncent dessus, prêts à mettre un gros Psykoud’Boul à mon camarade.

- RIPOSTE !!

Lucario se prend les trois attaques, et libère une sorte de lumière violette qui repousse brutalement les canards bleus. Il semble mal en point, mais en meilleur état que nos adversaires.

Il faut laisser un Akwakwak conscient, ce sont les plus intelligents, je pourrais communiquer avec eux

- Ok’ey, alors dégomme en deux avec Close Combat. Qu’on en finisse.

Sur mes mots, Lucario se met dans une position de combat ultra-agressive, laissant sa garde complètement ouverte. Une fois les nageurs remit de la précédente attaque, il leur fonce dessus, en infligeant un combo qui ne leur laisse aucun répit, en mettant un à l’ouest. Les deux restants semblent charger une attaque, puis se libèrent de ce léger état de transe.

- Lucario, Vitesse Extrême sur le dernier !

Mon frère d’armes, déjà au corps à corps, avance d’un coup sur un Akwakwak, lui fourrant son poing dans le ventre, se qui le fait s’effondrer.

Je tente la communication Héos, je te préviens si…

Lucario semble foudroyé par quelque chose, l’obligeant à mettre genou à terre.
Prescience, c’est Prescience qu’ils avaient chargée juste avant, j’espère qu’il n’est pas K.O, sinon je suis dans de beaux draps moi.
Ses jambes tremblent, mais il se redresse, avec la même concentration que lorsqu’il a dit à Dracaufeu de ramener le Prof à Cramois’île. L’adversaire essaie de l’attaquer, mais Lucario bloque son coup à bout de bras, comme si il l’avait vu venir. Le canard semble désemparé, puis se résout et fait quelque chose qui ressemble à de la soumission. Quelques secondes plus tard, Lucario lui met un énorme Poing-Éclair en pleine bouche, électrisant le Pokémon net.

- Mais pourquoi t’as fait ça ?!
Il m’a indiqué notre direction. Il m’a aussi dit que Artikodin n’avait que faire de stupides visiteurs et qu’il nous gèlerait avant même que l’on ne puisse bouger. Et plein d’autres choses pas très appréciables. J’ai dû le forcer à se soumettre pour qu’il me révèle quoi que ce soit.
- T’es violent quand tu t’y mets en fait.
Je n’aime pas ceux qui font les forts, mais qui ne sont pas capables de faire quoi que ce soit seul. Il aura essayé lui au moins. Bref, nous devons continuer, suis-moi, Artikodin est juste après.
- Laisse moi te soigner un peu, ça vaudra mieux, surtout vu ce qui nous attend.

J’utilise une Hyper-Potion que j’ai prise à ma sœur, il en a bien besoin. Juste après, mon ami, dont je viens de découvrir une nouvelle facette, se lève et avance vers la suite de notre périple. Prochain combat, Artikodin. On va pas te louper mon grand, tu vas te prendre la dérouillée de ta vie !
*******

Voilà voilà, en espérant que ça vous aura plu.
Sur ce, on se revoit pour le prochain chapitre !

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 29 Mar - 12:09

Voila, on retrouve de l'enjeu et du drama! MOAAAAR !
avatar
Equipe Créative

MessageSujet: Re: [Fanfic] L'âme de la vengeance   Mer 5 Avr - 16:53

Oyé oyé la peuplade !
Voilà la troisième et dernière partie de la visite chez notre ami de glace !
Bonne lecture =D

******

Chapitre 8 : Le Combat contre la Glace, partie 3

Il va falloir que je passe en force. Sans personne, ça risque d’être compliqué.

On avance dans la grotte, allant encore plus bas. Dans l’immense escalier menant à l’étage inférieur, un courant d’air glacial m’effleure. Si c’est pas la preuve qu’on arrive devant notre pigeon, je sais pas ce que c’est. Lucario semble résolu, il veut vraiment l’arrêter. Tant mieux, car moi aussi.  
Une fois au milieu des marches, on voit le dernier étage, le lieu où Artikodin vit. Immense salle, à moitié recouverte de glace. Je suppose qu’il y avait une sorte de lac à la place, mais que ça a gavé le poulet frappé. D’ailleurs, on le voit, je crois que lui ne nous a pas encore vus.

- Bon, faudrait attirer son attention, t’as une idée ? On peut pas aller se battre sur la glace, c’est trop risqué.
Je vais essayer de communiquer avec lui, avec un peu de chance, il n’est pas vraiment atteint et je pourrais le ramener à la raison sans qu’on ait à se battre.
- Ok, je te laisse faire. Bon courage.

Lucario se concentre intensément, mais j’ai pas l’impression qu’Artikodin capte quoi ce soit, la réception doit être mauvaise aussi profondément dans la grotte. Mais d’un coup, il s’envole, l’air agressif.

- Tu l’as insulté ou quoi ?
Non, j’ai juste essayé de lui demander ce qui lui arrivait. Il a réagi comme ça.
- Bon, bah pas le choix, Danse-Lames !

Le corps de Lucario se raidit d’un coup, il se met en position de combat juste après ça. L’oiseau de légende nous regarde, avec dédain et prépare le terrain en utilisant Grêle. Mon compagnon semble frappé par cette dernière.

- Lucario, ouvre le bal, Pisto-Poing !

Mon Pokémon fait briller sa patte droite et part, corps en avant et bras en arrière, sur notre ennemi et lui décoche un crochet en plein dans le bec, faisant sérieusement reculer notre opposant. Il revient vers moi immédiatement après.

- Ok, Lame de Roc !

La légende à plume ouvre grand ses ailes, laissant s’échapper un puissant blizzard d’une précision effrayante. Lucario se prend l’attaque de plein fouet, mais tient sur ses jambes, avance vers Artikodin, l’attrape par une patte, le plaque au sol et soulève de puissantes stalactites directement dans le corps du Pokémon Glaciaire. Il lâche un puissant cri et lance un Tornade sur Lucario pour le repousser. Une fois sur ses pattes, le Pokémon azur laisse une épaisse brume s’échapper de son bec.

- Merde, Lucario ! Clairvoyance !

Les yeux de mon partenaire s’illuminent, essayant de localiser le puissant Pokémon Glace. Quand un puissant Laser Glace sors de la fumée et frappe Lucario en plein ventre, le projetant de quelques mètres.

- Lucario ! Il frappe sur le plan spécial, on va changer de tactique, Plénitude !

Lucario, encore au sol, se relève par la pensée, en même temps que la Plénitude est effectuée.

- Encore !

Il se concentre à nouveau pour augmenter ses statistiques, mais une fine couche de glace se crée sur lui.
Glaciation.

- DÉTECTION ! VITE !!

Une énorme boule de glace se forme à l’endroit où est Lucario, puis éclate en mille morceaux, ne laissant aucune chance au Pokémon à l’intérieur d’en sortir indemne. Sauf s’il est protégé, heureusement qu’il réagit au quart de tour, il serait K.O sinon. Mon allié est en réalité légèrement à côté de là où était la balle glaciale. Il me regarde, sûr de lui et avec deux Plénitudes de faites.

- Bon, on va dissiper la brume avec Vibrobsur. Ne charge pas, projette.

Lucario s’exécute et dissipe l’épais voile blanc, nous permettant de voir Artikodin se reposer en utilisant Atterrissage.

- Ah ouais ? Ok mon gros, on va jouer comme ça. CLOSE COMBAT !

Le maître de l’aura part en courant et une fois à portée de l’oiseau, lui assène une nuée de coups surpuissants, lui occasionnant encore plus de dégâts de par la perte de son type Vol. Artikodin semble ne pas du tout digérer ce combo.

- Finis moi ça sur une Queue de Fer !

Le combo continue, pendant que la queue de Lucario s’illumine d’un puissant éclat argenté. Il lui met un puissant coup de pied pour lui lever la tête et fait un salto avant, lui foutant sa queue complètement dans le crâne, la lui remettant dans le sol.

- Revient, je pense qu’il a eu son compte, inutile de le faire plus souffrir.
Tu ne sais pas contre qui nous sommes Héos, ce n’est pas un Pokémon sauvage là, c’est un Légendaire ! Ce n’est que le début du combat.
- Ow… Alors, refais une Plénitude, la Défense Spéciale va beaucoup jouer dans ce combat.

Mon camarade obéit, pendant qu’Artikodin se relève, plus énervé que tout à l’heure, mais surtout, en forme comme si de rien n’était. Une sorte d’éclat se brise au niveau du cou du Pokémon légendaire, le faisant horriblement souffrir, mais libérant aussi une énorme vague de froid. Je sens le bout de mes cheveux geler. Ça, c’est la merde.

Encore une fois… La même chose est arrivée à Sulfura. Ça ne peut pas être une coïncidence
- Qu’est-ce que ça peut être ? Bon, pas grave, on le verra plus tard, on a à faire là ! Poing-Éclair !

Lucario frotte ses pointes métalliques et charge ses pattes en électricité et cours vers l’adversaire. L’oiseau se met à battre violemment des ailes, provoquant un puissant Vent Violent, faisant reculer mon ami, mais ce dernier tient bon et reprend sa course et arrive à asséner un puissant direct électrique dans le ventre du légendaire.

- Pied Brûleur, dans l’élan !

Le Pokémon Aura, un peu penché suite à son attaque, se retourne d’un coup, ce qui embrase la patte restée au sol et frappe du même endroit d’un chassé ardent, qui fait bien reculer le monstre de glace.

- Nickel, enchaîne sur une Griffe Acier !

À peine la jambe posée au sol, Lucario saute vers Artikodin, fait une rotation en l’air et lui met un méchant revers tranchant, faisant encore s’éloigner la bête.

- Pose toi quelques secondes pour reprendre ton souffle.
Le combat n’en est qu’à ses débuts, mais c’est tout de même plus simple avec toi que seul.
- Ce n’est pas simple, il maîtrise Glaciation avec une précision effroyable, aucun de nous ne doit perdre l’attention ne serait-ce que quelques secondes, sinon c’est fini. On va tenter un truc. Si ça marche, la victoire sera plus rapide à obtenir. Tu te sens de combiner une attaque Combat et une attaque Acier ?
Je ne comprends pas vraiment que tu veux dire là.
- Tu vas combiner Griffe Acier et Close Combat. Tu te rappelles de la première Griffe Acier que tu as faite ? Tu as mis un crochet à l’arbre au lieu de revers. Et bien tu vas faire la même chose, mais en faisant Close Combat.
Ça va me consommer beaucoup d’énergie ça.
- Tant mieux, plus tu te dépenses, plus ton attaque est puissante. Alors, GO !

Mon allié commence à faire luire ses poings et fonce vers notre ennemi, qui utilise Vent Arrière pour ralentir la progression de Lucario. Mais ce n’est pas suffisant et mon acolyte lui met un coup. Puis deux. Puis Trois. Puis un enchaînement terrible de poings métalliques s’abat sur l’oiseau, qui ne comprend plus rien. Le combo dure bien 30 secondes. 30 secondes de fracas qui ont complètement violenté le légendaire. Mon partenaire s’arrête, complètement exténué et revient vers moi.

- T’as été génial !
Je ne pourrai pas recommencer de suite, c’est extrêmement éprouvant de faire ça.
- Peut-être, mais au moins, je sais que tu peux le faire. Et puis regarde, il commence à montrer des signes de faiblesse !

En effet, l’oiseau commence à boiter. Cette combinaison lui a vraiment fait mal. Mais ça ne l’empêche pas de lancer un Laser Glace surpuissant droit dans le museau de Lucario, qui le reçut assez bien grâce aux Plénitudes. Artikodin enchaîne directement avec des Éclats Glace qui vont se planter dans le corps de mon ami, qui le reçut beaucoup moins bien que le Laser Glace, le faisant mettre genou à terre.

- Bordel, Onde Vide, puis enchaîne avec Aurasphère !

D’un rapide mouvement, en même temps qu’il se relève, Lucario lance de petites, mais très rapides lames d’énergie rouge. Une fois debout, il se place, bras perpendiculaires et tourne, très lentement jusqu’à la position opposée. Des traînées bleues apparaissent pour la première fois durant cette étape. Il rassemble ses pattes au niveau de son buste, prend la boule sur sa patte droite et la projette comme on jette un caillou. De fait, la boule part à une vitesse folle, frappant la tête de l’adversaire, tout en faisant exploser les lames qu’il avait dans les ailes. Le recul provoqué par l’attaque fait trébucher le Pokémon de glace.

- Maintenant ! Lame de Roc !!

Lucario lève la jambe et l’enfonce violemment dans le sol, soulevant des roches qui projettent Artikodin dans les airs.

- Ne le laisse pas en l’air, fout le au sol avec un Pied Brûleur !

En sortant sa patte du sol, elle s’enflamme et il saute vers l’oiseau volant malgré lui. Ce dernier se rétablit et conjure des roches, pour lancer Pouvoir Antique, que mon allié brise avec d’habile Pisto-Poing, avant d’exécuter une roulade en l’air pour lui mettre un coup de pied descendant dans le ventre, le projetant directement au sol, dans un puissant fracas.
Sérieusement, j’aurai été à sa place, je serai mort sur le coup.
Mon compère me rejoint, affaibli mais fier de son effet. Enfin, fier, jusqu’à ce que l’autre se relève. Vraiment increvable celui-là. Il a l’air cependant d’avoir bien morflé. Ça me ferait presque mal au cœur.
Ou pas. Pas tant qu’il risque de geler tout Kanto.

- Lucario. J’en ai assez. Combine Détection et Aurasphère. Je veux que tu charges ton Aurasphère jusqu’à n’en plus pouvoir. Détruis moi cet oiseau de malheur !
Tu as intérêt à me ramasser pour rentrer, c’est moi qui te le dis.
- Ne t’inquiète pas pour ça. Achève le.

Lucario se place, assit et entre en état de transe. De fait, il se met à léviter. Un Laser Glace lui fonce dessus, mais de par la protection de Détection, il se décale pour l’éviter. Lorsqu’il ouvre les yeux, ces derniers sont totalement blancs.
Il se met debout, tout en lévitant et prend sa pose normalement pour lancer une Aurasphère. Des boules bleues se forment dans chacune de ces pattes. Il entame la rotation quand un autre Laser Glace lui fonce dessus, qu’il pare d’un grognement, faisant dévier la trajectoire du missile.
La rotation finie, la taille des boules a doublé. Il rejoint ses pattes, toujours tendues, faisant des deux masses d’énergie, une seule et imposante masse bleue. Artikodin commence à s’inquiéter, mais instaure la grêle et lance un puissant Blizzard. Lucario continue sa danse en rapprochant ses pattes vers son torse. Lorsque la tempête de neige touche mon camarade, il est déjà plusieurs mètres à côté.
Il récupère la balle sur sa patte droite, mais en forme encore une nouvelle sur l’autre patte, qui grossit jusqu’à arriver à la taille de la première. De la glace apparaît sur lui, puis un morceau de glace, emprisonnant Lucario.
MERDE ! Il s’est fait avoir…
La glace éclate en mille morceaux, relâchant mon ami, qui n’avait pas bougé d’un poil. Les bras toujours repliés. Il les tend chacun d’un côté, puis les rapproche à nouveau, tendu, droit vers la légende qui commence à flipper. Une aura violette s’échappe de Lucario et commence à totalement l’entourer. Le bout de ses pattes commence à rougir lorsqu’il relâche toute sa puissance pour projeter la boule d’énergie vers Artikodin, qui tente de fuir, mais la masse d’aura le rattrape bien vite et l’explose complètement, le jetant, fumant, sur le sol.
Lucario atterrit et sors de son état de transe ultime. Il revient vers moi, puis s’effondre complètement exténué.

- Bien joué mec. Je sais pas comment t’as fait, ni exactement ce que t’as fait, mais c’était d’enfer.
Merci Héos… Mais je ne le referai pour rien… Je suis… Complètement vidé.
- T’as bien mérité de te reposer, Artikodin est hors-jeu, il ne se réveillera pas de suite.
Il est déjà réveillé… Il se repose lui aussi…
- Sérieux ? Après la boite qu’il s’est pris, il n’est même pas tombé inconscient ? La vache !
Il nous remercie… Il nous emmènera à la sortie… Quand il sera un peu reposé… En revanche, il ne sait pas qui lui a fait ça...
- Le contraire m’aurait étonné de toute façon. Demande lui de me laisser lui prendre une plume pour le Prof.
Tu peux y aller, il ne te fera rien… De toute façon… Même s’il voulait… Il ne pourrait pas.

Je me lève donc pour aller chercher le Graal aux yeux du Professeur. L’oiseau semble en effet me remercier. Je lui adresse un sourire pendant que je récupère l’objet. Juste après, Artikodin se lève, très difficilement et entame un Atterrissage, pour se remettre plus vite de son combat. Je regarde vers Lucario qui semble le jalouser.

- Désolé mon grand, j’ai plus de Potions.
Tu aurais dû en prendre plus, c’est pas comme si tu ne pouvais pas, maintenant…
- Tu es moins essoufflé que tout à l’heure pour me dire ça quand même ! Dis-je en souriant.
Quand je serai en état, je te collerai un Pisto-Poing mémorable. Sourit-il

Quelques minutes plus tard, Artikodin nous dépose à l’entrée de la grotte et repart faire son boulot. Je soutiens Lucario en lui mettant un bras autour de mon cou pour avancer. En sortant, je vois un homme, chauve, moustache blanche en épis et avec des lunettes de soleil qui me regarde fixement.

- Eh bien, si je m’attendais à un jeune homme ! Félicitations ! T’as du cran, ta flamme interne doit être ÉNORME !
- Bonjour à vous aussi, je suppose. Vous êtes qui au juste ?
- Je suis Auguste ! Le brûlant champion de Cramois’île !
- Laissez moi deviner, vous dressez des Pokémon Plante c’est ça ? Dis-je, fatigué de l’énergie un peu trop débordante du vieux.
- AHAHA ! Très drôle petit ! Allez, viens, je te ramène !

Sur ces mots, il sortit un grand Dracaufeu, fier et énergique. On monte sur son dos et retourne de là où on venait, une victoire et une plume en poche. Voir bien plus, vu l’état de fierté de Lucario après cette bataille.
*******
Merci d'avoir lu.
On se retrouve au prochain chapitre ! =D

_________________
Ma fanfic ici et le Discord pour en parler ici, n'hésitez pas à venir débattre !
 

[Fanfic] L'âme de la vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metamorph 6IV :: Meta6IV - Forum :: Section créative-